Thêatre-Spectacles

Tailleur pour Dames

De Georges Feydeau
Adaptation de Jean Poiret
Mise en scène : Agnès Boury
Avec José Paul, Sébastien Castro,Véronique Barrault, Philippe Uchan, Guilherme Pellegrin

Infos & réservation

Théâtre Montparnase
31, rue de la Gaîté
75014 Paris
Tél. : 01 43 22 77 74
http://www.theatremontparnasse.com/
Jusqu’au 29 août 2015

Lu / Vu par

Catherine Bonte de Cuniac
Publié le 13 juil . 2015

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Moulineaux est médecin, il est marié et il n’est pas rentré de la nuit ! Sa femme, Yvonne, s'en rend compte et demande des explications. Bassinet, un vague ami de Moulineaux, arrive pour lui demander un service; il ferait un alibi parfait, mais il est maladroit et peu coopératif. C’est sans importance car il a un petit entresol, ancien atelier de couturière, qui ferait une excellente garçonnière... si la belle mère de Moulineaux ne le voulait pas également, et si le mari de sa maîtresse n'arrivait pas, lui aussi, avec sa propre maîtresse… La pièce est un chassé croisé en forme de montagnes russes, quiproquos, mensonges, situations ubuesques; un enfer burlesque…

Points forts

. L’adaptation de Jean Poiret sublime le texte; il y glisse imperceptiblement de la folie, de la brillance; c’est une élégante et respectueuse » plus value « .

. Des acteurs qui s’en donnent à coeur joie, pour notre plus grand plaisir: José Paul, Moulineaux élégant bafouilleur de mensonges; Sébastien Castro, un Bassinet naïf à souhait; Véronique Barrault, une belle mère explosive; Philippe Uchan, mari ridicule et suffisant; et comme un fil conducteur, notre Etienne, le valet, rôle interprété au premier degré par un Guilherme Pellegrin désarmant.

. Une mise en scène épatante, qui sait tirer partie avec légèreté de ce comique de situation; dans un décor presque moderne car épuré,; ce qui donne une certaine fraîcheur; alors que les costumes, ravissants et très élégants, pour les hommes, sont ceux de l’époque.

.C’est une véritable valse de volte face : On est dans le quiproquo,, l’improbable, l’exagération, l’énormité du mensonge; finalement, c'est une farce menée tambour battant. Les portes claquent, les caractères sont outrés, les rebondissements bien rodés.

. Les changements de décors sont prétexte à des intermèdes charmants et délicieux où Etienne le valet pousse la chansonnette avec talent.

Points faibles

Peut être, la scène dans l’atelier de la couturière aurait pu être allégée...

En deux mots ...

Un vrai vaudeville, un rafraichissant et bouillonnant moment de théâtre, bien enlevé. Du sur mesure pour ces deux « hauts couturiers », Georges Feydeau et Jean Poiret servis ici par une très bonne équipe.
Si vous le pouvez, ne manquez pas cela!

L'auteur

Georges Feydeau, auteur prolifique de Théâtre dit de boulevard, qui a eu une jeunesse dorée, s'est lancé rapidement dans l’écriture, après quelques essais comme comédien, puisant son inspiration dans sa vie de noctambule: ‘Maxim’s’, le jeu, les femmes… Il a créé ainsi un genre, le vaudeville. "Tailleur pour Dames" est sa première grande pièce; elle sera saluée par Labiche. On connait tous ‘le Système Ribadier’, ‘Un Fil à la patte’, ‘Le Dindon’ etc... Il renouvellera ensuite le genre avec des comédies plus amères et volontairement plus critiques des moeurs bourgeoises, comme "On purge bébé" ou "Mais n’te promène donc pas toute nue". Il sera un auteur très aimé de ses contemporains, Sarah Bernhardt, Sacha Guitry, Yvonne Printemps…

Tweet Culture-Tops

Feydeau adapté par Poiret: le top du boulevard !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.