L'Affrontement

De
Bill C.Davis
Mise en scène
Steve Suissa
Avec
Francis Huster et Davy Sardou
Recommandation

Je vous suggère de regarder la chronique que j'ai écrite, il y a quelques jours, concernant une autre pièce, qui baigne dans un univers assez proche:"DOUTE". Pièce que je vous recommande fortement d'aller voir.

Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaité
75014
Paris
01 43 35 32 31
Lu / Vu par

Thème

La pièce est articulée autour d'une confrontation musclée mais non dénuée d'humour, dans une paroisse catholique aux Etats-Unis, entre un jeune et bouillant séminariste et un prêtre d'origine irlandaise, expérimenté et sur ses gardes.

Points forts

  • C'est souvent drôle, parfois tendre. Mais aussi, à l'occasion, âpre comme un de ces whiskies irlandais que le prêtre établi consomme sans trop de modération. Heureusement, Dieu veille au grain, si j'ose dire, et la grâce finit par triompher, chacun amenant l'autre, après bien des heurts, parfois violents, à donner le meilleur de lui-même.
  • Côté interprétation, mention toute spéciale à Davy Sardou, dans le rôle du séminariste. Il est remarquable de naturel, de sobriété, d'aplomb et de malice. Capable , également, de susciter une intense émotion; par exemple, lorsque lui viennent spontanément les mots de ce que sera son deuxième sermon de diacre.

Quelques réserves

  • Vingt ans après sa création, cette pièce reste probablement plus intéressante par la confrontation des hommes que par celle des idées qui, du point de vue philosophique, métaphysique ou théologique, ne côtoient jamais les sommets. Mais après tout, une pièce de théâtre, ce n'est pas une leçon d'agrégation...
  • A plusieurs reprises, j'ai été gêné par l'opposition entre la violence , le côté très dur des apparences, des échanges, et une certaine sensiblerie qui imprègne l'ensemble de l'oeuvre, au-delà des bons sentiments qui l'animent; allant parfois jusqu'à la guimauve.

Encore un mot...

Quelles que soient les réserves exprimées, l'ensemble est suffisamment solide pour qu'on se laisse prendre à cette initiation croisée de deux hommes de foi et de bonne volonté; en souriant souvent, et en riant parfois.

D'ailleurs, cela fait des mois que le public est aux anges, si j'ose dire...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
FOLIE
De
Jean-Michel Ribes et Roland Topor