Le personnage désincarné

Ingénieux mais inégal
De
Arnaud Denis
Mise en scène
Arnaud Denis
Avec
Marcel Philippot, Audran Cattin, Grégoire Bourbier
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Théâtre de la Huchete
23 rue de La Huchette
75005
Paris
0143263899

Thème

En pleine représentation, un personnage se rebelle contre son auteur. Alors que celui-ci lui enjoint de reprendre son rôle, le personnage prend la mesure de sa condition de créature dépourvue de libre-arbitre, et s’en trouve désespéré. Mais lorsqu’il comprend que son auteur, en tant qu’homme, est lui aussi un être à qui son destin échappe, il n’hésite pas à retourner la situation…

Points forts

-        Un texte bien écrit : on distingue la langue très léchée de l’auteur de celle, plus spontanée, du personnage et du régisseur. Le contraste entre ces deux registres crée des effets comiques qui allègent ponctuellement le ton de la pièce.

-        Dans la deuxième partie, le retournement de rapports de force redynamise sensiblement la pièce et la clôt en beauté.

-        Deux personnages attachants dans leur antagonisme. Par alternance, chacun est dépeint sous son pire et son meilleur jour.

-        De beaux effets de mise en scène nous font subtilement glisser vers l’irréel.

 

Quelques réserves

Si le postulat de base est ingénieux (un personnage qui s’affranchit, bousculant ainsi les codes de la création) et nous émerveille dans un premier temps, la première partie finit par tourner un peu en rond : le dialogue initial donne souvent une impression de redite.

Encore un mot...

Un dialogue ingénieux mais inégal entre un personnage et son auteur.

Une phrase

« Les gens n'ont pas envie de voir ce pour quoi ils sont venus. Ils préfèrent les accidents. »

L'auteur

Arnaud Denis est un comédien et metteur en scène français, formé par de grands noms tels que Jean-Laurent Cochet ou Dominique Valadié. Récompensé en 2009 pour sa mise en scène des Femmes savantes, qui lui valut le Prix du Brigadier, il écrit, joue et met en scène des pièces exigeantes. Côté interprétation, il s’est récemment distingué dans le rôle principal du Portrait de Dorian Gray, adapté par Thomas Le Douarec, au théâtre des Champs Elysées.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
FOLIE
De
Jean-Michel Ribes et Roland Topor