L’invitation

À menteur, menteur et demi...
De
Hadrien Raccah
Durée : 1h30
Mise en scène
Philippe Lellouche
Avec
Patrick Chesnais, Lucie Jeanne, Pascal Légitimus
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre des Bouffes parisiens
4, rue Monsigny
75002
Paris
01 86 47 72 43
Depuis le 6 octobre jusqu’au 31 décembre. Du mercredi au samedi à 21h00, le dimanche à 15h00.

Thème

  • Daniel, foncièrement incapable de dire la vérité, en a fait sa profession, puisqu’il est un avocat très aisé, époux de la belle Catherine, qu’il trompe avec Lisa. 
  • Ce petit malin semble avoir tout prévu, jusqu’à offrir à sa maîtresse le même parfum qu’à sa femme, afin d’éviter le flagrant délit. Encore mieux : il donne à Lisa le prénom de “Charlie“, un vieil ami auquel il invente une vie compliquée nécessitant la présence de Daniel à ses côtés jusqu’à point d’heure dans la nuit...
  • Mais voilà que Daniel est sommé par sa femme, sous peine de rompre, d’inviter Charlie le jour même à dîner ! 
  • Daniel déniche alors en catastrophe dans son bistrot de quartier un certain Jef pour interpréter Charlie. Ce dernier, aux antipodes du milieu dans lequel évoluent Daniel et Catherine, accepte d’endosser ce rôle, n’ayant plus rien qui l’intéresse depuis que la femme qu’il aime ne lui répond plus au téléphone.
  • Rapidement, Daniel se trouve pris dans la nasse de mensonges de tous envers tous, et à propos de tout.

Points forts

  • C’est du très bon boulevard, qui respecte parfaitement le cahier des charges du genre : 
    - une intrigue bien ficelée qui installe des situations  intenables, des improvisations périlleuses et des quiproquos à gogo ;
    - des dialogues qui font mouche ;
    - un coup de théâtre bien amené. 
  • L’écriture du spectacle est équilibrée, il n’y a pas de passage à vide, la pièce réserve à chacun des personnages de savoureuses réparties, de sorte qu’aucun ne peut pâtir des dialogues ni tirer la couverture à soi.
  • Une distribution au cordeau pour des types sociaux bien construits : 
    - Patrick Chesnais est impeccable en “baveux“ adepte de la pirouette langagière, mais vite débordé, accablé, en plein désarroi ;
    - Lucie Jeanne joue bien sa partition de l’épouse pas dupe pour un sou ; 
    - la vraie surprise vient de Pascal Légitimus, qui campe avec brio un personnage assez décalé, souvent émouvant. Le public, venu nombreux, ne s’y trompe pas et lui réserve une ovation à la mesure de sa prestation.

Quelques réserves

• Ça cabotine parfois un peu, mais comment peut-il en être autrement avec de telles pointures, qui s’amusent et jubilent dans un jeu de rôle qui s’y prête autant ?

Encore un mot...

L’invitation est une sorte de variante du fameux Dîner de cons qui fit un triomphe en son temps. Le principe est tout à fait semblable, avec un résultat très plaisant : il y a quelques leçons à tirer des situations résultant de mensonges en cascade...

Une phrase

UN EXTRAIT :

Daniel : « Charlie... il est dans un état... Tu ne l’aurais pas reconnu !
Catherine : « C’est normal, je ne l’ai jamais vu... »

[...]

Daniel [exigeant de Jef qu’il le tutoie] : « Tu me tutoies ! Si toi, je te tutoie, toi tu me... ? »
Jef [alias Charlie] : ... Tu me tues, moi ? »

[...]

Daniel [catégorique] : « Les femmes sont fidèles par défaut, par manque d’opportunités. »

L'auteur

• Hadrien Raccah, né en 1984, est auteur de pièces de théâtre (Les Grandes ambitions, Suite royale) et romancier (Huit mètres carrés). 

L’Invitation fut écrite en 2019, et d’abord interprétée par Estelle Lefébure, Gad Elmaleh et Philippe Lellouche au théâtre de La Madeleine. La pièce est reprise avec une distribution modifiée depuis la rentrée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Lady Agatha
De
Cristos Mitropoulos et Ali Bougheraba