Thêatre-Spectacles

Macbeth

De William Shakespeare
Mise en scène : Anne-Laure Liégois
Avec Entre autres, Anne Girouard et Olivier Dutilloy

Infos & réservation

Théâtre 71
3, place du 11 novembre
92240 Malakoff
Tél. : 01 55 48 91 00
http://www.theatre71.com
Fin des représentations , à Malakoff, le 14 février. Tournée : - 20 et 21 février 2014 : Espace des Arts, Chalon-sur-Saône - 24 au 28 février 2014 : Le Grand T, Nantes - 04 mars 2014 : La Piscine, Châtenay-Malabry - 18 mars 2014 : La Passerelle, Gap
Publié le 07 fév . 2014

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Cf. également la chronique de Jacques Paugam sur une autre version remarquable de "MACBETH", présentée fin 2013, au Théâtre 13, dans une mise en scène de Arny Berry.

Thème

Amour, Pouvoir, Sexe, Meurtre, Folie humaine.Après avoir glorieusement combattu et vaincu contre les Norvégiens, Macbeth reçoît du roi d'Ecosse le titre de « Sire de Cawdor ». Peu de temps après, la rencontre de Macbeth avec trois sorcières prédisant son avenir, va l’encourager à convoiter le trône. Lui et son épouse vont alors se lancer dans une aventure sanguinaire. Ils assassinent le roi Duncan et s’emparent du pouvoir. Mais le sang appelle le sang et ce meurtre ne sera en vérité que le premier d’une longue série. « Ce qui commence par le mal, dit Macbeth lui-même, ne prospère que par le mal ».

Points forts

1La mise en scène : Fabuleuse.

-       Le décor est simple, moderne, épuré et empli de choses surprenantes. Par exemple, de l’eau entoure toute la scène, telles les douves d’un château. L’eau est un élément avec lequel les comédiens vont interagir.

-       Les lumières seules suffisent à définir le cadre spatio-temporel: intérieur-extérieur du palais; nuit, jour. Il n’y a quasiment pas de meubles et d’objets sur le plateau.

-       Les bruitages et la bande son sont en parfaite adéquation avec le jeu des comédiens. Ils permettent de rendre les effets scéniques, notamment les scènes de crimes, très réalistes.

-       La musique est très bien trouvée. Elle apporte une touche d’humour à ce texte si magnifique mais si complexe. On reconnait notamment la fameuse « Lettre à Elise ».

-       Les costumes sont symboliques. J’ai cru comprendre un code couleur. Par exemple, entre le moment où le couple est meurtrier et où il ne l’est pas encore. Les sorcières sont nues et portent des bottes rouges… je me retiens de tout vous raconter

-       Tout est symbolique et rien n’est fait par hasard. Anne-Laure Liégois et son équipe ont fait un travail exceptionnel et je suis très admirative du résultat. Je n’ai jamais vu une pièce classique renaître ainsi et apporter autant de fraicheur et de modernité.

-       Bref vous l’aurez compris, la mise en scène est "divine".

2 Le jeu des acteurs : Incroyable.

Une fois la pièce terminée, on comprend mieux le choix du casting.

Ils ont une énergie imparable (la pièce dure 2h50 !!),  une sincérité qui touche, une folie qui dérange parfois, mais dans le bon sens du terme.  

Lady Macbeth (Anne Girouard) et Macbeth (Olivier Dutilloy) transmettent avec brio la folie qui les envahit petit à petit.

Hallucinations, insomnies, torture de l’esprit, les comédiens jouent une descente aux enfers… Wouah ! On dirait qu’ils sont encore dans leur rôle au moment du salut, très émouvant!

Les sorcières sont très humanisées. Elles sont rousses, entièrement nues et font peur. Elles inspirent le sexe et le danger. Enfin, tous les autres comédiens sont excellents. Le monologue de l’ange est bourré d’humour. La scène du diner est très drôle.

Points faibles

Sincèrement, je n’en vois pas !

En deux mots ...

SU-PER!

J’aimerais vous en dire davantage, mais je vous invite de tout cœur à aller voir ce spectacle.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.