The Opera Locos

Entre Opera et Commedia dell’arte
De
Bizet, Verdi, Mozart, Wagner, Puccini
Création de la Compagnie Yllana
Adaptation : Dominique Plaideau
Durée : 1h30
Mise en scène
Dominique Plaideau
Avec
Laurent Arcaro (Baryton), Diane Fourès (Soprano), Michael Koné (Contre-Ténor), Margaux Toqué (Mezzo-Soprano) en alternance avec Sarah Dupont d’Isigny, Florian Laconi (Ténor) en alternance avec Tony Boldan
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Bobino
14-20 rue de la Gaité
75014
Paris
01 43 27 24 24
Jusqu’au 16 janvier 2022 puis en tournée

Thème

Cinq chanteurs d’Opéra excentriques se réunissent le temps d’un soir pour un récital. Au programme les plus grands airs du répertoire …

Mais rien ne se passe comme prévu lorsque les vies privées des chanteurs prennent le dessus sur leurs rôles. Le ténor Alfredo est suicidaire et noie le souvenir de sa splendeur passé dans l’alcool, la soprano Maria en est secrètement et naïvement amoureuse mais sans oser lui dire, Txi Txi le contre-ténor, non content de détourner le répertoire classique vers une pop hédoniste, essaie de profiter de la moindre occasion pour tenter de séduire le baryton Ernesto, abonné aux rôles de toréador. Quant à Carmen, elle cherche l’amour … dans la salle parmi les spectateurs du premier rang.

Points forts

·       Une bonne humeur communicative bien agréable en ces temps où des théâtres sont contraints de fermer car certains acteurs ou techniciens sont touchés par la Covid. Avec Opera Locos, l’opéra est joyeux, festif … et lorgne sur la pop avec des clins d’œil impromptus à Mika, Claude François ou Céline Dion.

·       C’est une excellente façon de découvrir un art souvent réservé à quelques salles prestigieuses à des tarifs prohibitifs et qui peut, vu de l’extérieur, paraître ennuyeux.

·       On ne sait si on doit les appeler chanteurs-acteurs ou acteurs-chanteurs tant ils et elles maîtrisent parfaitement les deux arts et leurs techniques. Les prestations vocales sont impeccables et leur talent d’acteur – ou plutôt de mime – car le spectacle ne comporte pas de dialogues – à part quelques mots en italien – leur permet de faire passer toutes les émotions.

·       Costumes magnifiques, décor simples mais suggestifs, lumières chatoyantes, mis en scène virevoltante, le spectacle, programmé à 19h est ambitieux et réussit son intrépide pari.

Quelques réserves

Forcément il y a toujours quelques moments où le spectacle ralentit un peu, avec quelques airs qui nous sont moins familiers, mais c’est pour mieux repartir.

Encore un mot...

Les comédiens font tout, notamment à la fin du spectacle qui se termine quasiment dans la salle, pour exciter un public ravi et prêt à s’enthousiasmer.

En le faisant chanter (comme lors de concerts de rock), ils renouent avec la tradition napolitaine qui voulait que la salle participe activement au spectacle. Celui-ci s’achève sur un triomphe et une belle communion entre chanteurs et public.

Une phrase

L’amour est enfant de bohème
Il n’a jamais connu de loi
Si tu ne m’aimes pas je t’aime
Et si je t’aime prends garde à toi
Prends garde à toi
Si tu ne m’aimes pas, si tu ne m’aimes pas je t’aime
Prends garde à toi
Mais si je t’aime, si je t’aime prends garde à toi

L'auteur

La compagnie espagnole Yllana et Rami Eldar propose depuis sa création en 1991 des spectacles théâtraux mariant le rire à la musique. Parmi les 27 pièces créées en 18 ans, le Quatuor Pagagnini et ces Opera Locos, en tournée dans toute la France.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.