Electre des bas-fonds

La tragédie de tous les déclassés portée par une fureur épique
De
Simon Abkarian
Compagnie des 5 Roues
Durée : 2h30
Mise en scène
Simon Abkarian
Avec
Simon Abkarian, Maral Abkarian, Chouchane Agoudjian, Anaïs Ancel, Chloé Astor, Maud Brethenoux, Laurent Clauwaert, Victor Fradet, Aurore Frémont, Christina Galstian Agoudjian, Rafaela Jirkovsky, Nathalie Le Boucher, Eliot Maurel, Olivier Mansard, Nedjima
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Le Théâtre du Soleil (la Cartoucherie)
Route du champ de Manœuvre
75012
Paris
01 43 74 24 08
Jusqu’au 15 juillet, du mardi au vendredi à 19h30, les samedis et dimanches à 15h30

Thème

Electre, autrefois Princess du royaume d’Argos, est devenue servante et mariée à Sparos, un homme de basse condition. Sa mère, Clytemneste a tué son père, Agamemnon, et s’est remarié avec Egisthe, un intrigant. Elle espère le retour de son frère, Oreste, qui vit en exil, quelque part en Asie, pour qu’il vienne tuer sa mère et accomplir sa vengeance.

Points forts

  • Electre des bas-fonds fut créé ici-même en septembre 2019. Quel spectacle flamboyant comme la Cartoucherie sait nous offrir. Jugez plutôt : 14 comédiennes-danseuses, 5 comédiens-danseurs et  un trio de musiciens ! C’est peu dire que l’auteur-metteur en scène-comédien Simon Abkarian mobilise toutes les ressources du théâtre, de la danse et de la musique, sans jamais que les moyens l’emportent sur l’émotion.
  • Electre des bas-fonds parle aussi bien au cœur et qu’à l’esprit, provoquant une kyrielle d’émotions, revisitant cette histoire de vengeance familiale et son destin tragique.
  • On connait l’importance du chœur dans la tragédie grecque. Il est ici composé des putains du bordel dans lequel Electre est la boniche. Il contribue à la dimension intemporelle de l’histoire. Elles racontent leur quotidien de sans-grades et de délaissés, jouent, chantent, dansent sur la musique rock, tantôt furieuse tantôt plaintive, des howlin’ jaws.
  • Spectacle total investit par la Compagnie des 5 Roues, Electre des bas-fonds se vit comme un opéra rock porté par des acteurs talentueux totalement électrisés par une mise en scène généreuse et inventive, des costumes flamboyants, des maquillages gothiques, une musique tonitruante et des danses endiablées.

Quelques réserves

Pas de réserve pour ce magnifique spectacle qui mélange classique et modernité, applaudi par une salle comble qui réunit jeunes et moins jeunes.

Encore un mot...

Plutôt que d’adapter une tragédie grecque d’Euripide ou Sophocle qui sont des chefs d’œuvre absolus, Simon Abkarian décide sa propre version, car il souhaite raconter l’histoire comme une fable.
« J’ai écrit pour redonner sa place à l’anonyme et inverser la prise en charge masculine de la justice. J’avais besoin d’écrire sur le monde d’aujourd’hui. Quel meilleur espace que le tragique, sa démesure et ses excès pour dire la condition humaine dans toute sa noirceur. J’ose croire que le théâtre est un des endroits où on peut encore développer de la pensée par le langage. Le dernier champ de bataille est l’imaginaire ».

Une phrase

Kilissa, la nourrice aveugle :

« Electre infortunée
Telle une chienne galeuse, on te repousse du pied.
Qui aurait dit que la fille d’Agamemnon sera traitée ainsi ?
Egisthe Clytemnestre couple perfide
Bientôt vous aussi vous tomerez du haut de votre morgue.
Vous aussi vous goûterez la chute".

L'auteur

  • Simon Abkarian est né à Paris mais dès l’âge de 9 ans, il part pour Beyrouth, puis New-York (où il se forme  dans l’institution « Arménie Europe Centrale Antranik ») puis Los Angeles (pour un stage de masques de la Commedia dell’arte) avant d’intégrer le Théâtre du Soleil, où il mène pendant 8  ans ces fresques orchestrées par Ariane Mnouchkine. Suivront moult projets de théâtre, dans un esprit de recherche, de création et d’échange.
  • Mais Simon Abkarian, c’est aussi une immense carrière d’auteur avec les plus grands réalisateurs : Cédric Klapisch, Jonathan Demme, Robert Guédiguian, Jean-Michel Ribes, Tony Gatlif, Alexis Michalik …
  • Electre des bas-fonds a obtenu 3 Molière en 2020, ainsi que le prix du Syndicat de la Critique. Simon Abkarian a également reçu le Prix du Théâtre de la SACD en 2021. La même année, il est nommé Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
LOVE SONGE THERAPIE
De
D’après l’œuvre de William Shakespeare, adaptée du Songe d’une nuit d’été par Ned Grujic et Raphaël Sanchez