Astérix et le Griffon

Divertissant mais dans l'ombre d'Albert et René !
De
Scénario Jean Yves Ferri, dessins Didier Conrad
Ed. Albert René
Octobre 2021
48 p.
9,99€
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Il manque à la gloire de César de présenter au peuple cet animal mythique qu'est le Griffon. Un géographe, tout naturellement nommé Terrinconus, lui propose d'aller le chercher aux confins de l'Empire, dans les forêts glacées des Sarmates. Un shaman, ami de Panoramix, pressent la menace et appelle les irréductibles gaulois à l'aide. Le druide, Astérix, Obélix et Idéfix partent pour ces lointaines contrées d'Europe Centrale alors que les colonnes romaines s'enfoncent dans ces pays inconnus. La rencontre est inévitable et réserve son lot de surprises. Voici donc une aventure dans laquelle les femmes sont guerrières, la puissance romaine bien incertaine et la potion magique… gelée !

Points forts

Cette aventure "hors les murs" de la Gaule est plaisante par son thème - la recherche d'un animal mythique -, son territoire, ses protagonistes - des peuples de l'Oural, Sarmates et Scythes -, et sa saison, l'hiver.

Dépaysement donc ! Situations nouvelles pour les uns et les autres et personnages emblématiques de l'humour à la "Goscinny", par leurs noms, par leurs dialogues (les éclaireurs scythes sont plutôt drôles !), ou par leur visages (un Terrinconus ressemblant à un écrivain connaisseur des cartes et territoire, Michel Houellebecq ; un pirate aux traits proches de ceux d’Aznavour ou d’un certain Eric Zemmour… à vous de voir !).

Quelques réserves

Sans crier au génie, cet album appelle peu de réserve, sauf à être un exégète de notre irréductible Gaulois. Même s'il est promu à grande échelle (5 millions d'exemplaires traduits en 17 langues), cet album est un divertissement autant qu'un petit miroir de nos débats sociétaux et le premier degré de lecture comme le second devraient séduire un grand nombre d'amateurs.

Encore un mot...

Ce 39éme album des aventures d'Astérix et Obélix est dans la veine des classiques de la famille. Fidélité aux traits d'Uderzo, fidélité à l'humour de Goscinny, le couple Ferri - Conrad affine ses plumes pour cette 5eme collaboration. En écho avec les débats du moment (la place des femmes dans la société, celle de leur place comme chasseresses ou guerrières dans les livres d'histoire, les fake news…), cela fait une histoire semée de ces jeux de mots qui dès l'origine faisaient le plaisir des lecteurs plus "matures" ! On ne peut ignorer le désamour des puristes pour ces aventures orphelines de leurs créateurs, mais découvrir Astérix par cet album vous fera probablement aimer ses aventures.

Une illustration

L'auteur

Jean Yves Ferri est scénariste de bande dessinée. De lui, on connaît le scénario du Retour à la terre où il donnait corps aux angoisses de Manu Larcenet. Astérix représente une aventure nouvelle pour lui, qui l’éloigne un peu de la ruralité qu’il affectionne particulièrement. Il est le créateur, par exemple, du mythique, et néanmoins peu connu, Aimé Lacapelle, policier du BIT (Bureau d’Investigation Tarnais).

Conrad, le dessinateur, est un homme de duos. Avant celui qu’il crée avec Ferri, tous les amateurs de BD ont en tête les albums réalisés avec son complice Yann. Citons Bob Marone, parodie du célèbre aventurier Bob Morane, ou encore la série des Tigresse blanche qui nous plongeait dans un exotisme fantasmé. Sa marque de fabrique était un trait vif et original, très différent de ce qu’il fait ici, en respectant les codes du dessin d’Astérix.

Synthèse très inspirée de celle de notre camarade Dominique Clausse, Chroniqueur émérite des bandes dessinées de Culture tops.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.