Belle et Sébastien, L'aventure continue

Un pari culotté et réussi
De
Christian Duguay
Avec
Félix BOSSUET (Sébastien), Tchéky KARYO (César), Thierry NEUVIC (Pierre), Margaux CHATELIER (Angelina), Thylane BLONDEAU (Gabrielle)
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Septembre 1945, un petit village transalpin fête la fin de la guerre et attend le retour des siens. Le jeune Sébastien espère le retour d’Angelina, une jeune femme avec laquelle il a grandi et partagé son enfance chez César, le berger du village. Il ne l’a pas revue depuis deux ans. Or Angélina ne parviendra jamais jusqu’au village, l’avion militaire qui la ramène s’écrase dans la montagne. Après plusieurs jours de recherches infructueuses, les autorités sont formelles: à l’évidence, il n’y a aucun rescapé. Pour autant le petit Sébastien, avec sa foi, sa conviction, sa fougue et son amour est persuadé qu’Angelina est vivante. César , emporté par l’enthousiasme de son petit-fils, sollicite un certain Pierre, une sorte d’Indiana Jones bourru et solitaire, mais surtout remarquable pilote, capable de braver tous les dangers. Sébastien emmène tous ces personnages derrière lui, ainsi que sa fidèle compagne et amie ˝Belle˝, dans cette périlleuse aventure…

Points forts

-  La captation et la précision des images soutenues par des sites extras-ordinaires dans la Haute Maurienne Vanoise et la Vallée de l’Ain

- Des prises de vues en travellings fluide; l’utilisation du steadicam magnifie à la fois les personnages et les paysages. Christian Duguay a manifestement l’art de transcender la nature et les animaux (ex : Jappeloup). Des tableaux de toute beauté

-  Des émotions, de l’action, de l’aventure: tout cela en fait un film singulièrement attachant

-  Des personnages lumineux, dégageant une réelle empathie

- De belles découvertes ou redécouvertes: un Tcheky Karyo de plus en plus humain et crédible; le jeune et truculent Félix Bossuet, presque aussi merveilleux que Mehdi; Thierry Neuvic, belle gueule et parfait dans le rôle du doux dur, pudique et authentique; Margaux Chatelier, un jolie héroïne dont l’absence provoque le doute et l’envie et qui tient le spectateur en haleine; enfin Thylane Blondeau, une ravissante jeune fille que nous ne manquerons pas de revoir, j’en suis certaine, tant sa beauté et sa justesse de jeu impressionnent

-  Une belle aventure humaine, délicate, en quête d’absolu

Quelques réserves

Le côté héroïque des personnages traduit parfois quelques invraisemblances dans la manière d’affronter les dangers, mais l’aventure reste néanmoins crédible.

En réalité, pas vraiment de points faibles pour les enfants que nous sommes et demeurerons...

Encore un mot...

Christian Duguay aura su nous emporter dans l’univers de ˝Belle et Sébastien˝. Il a parfaitement respecté et traduit l’émotion  que  dégageaient les deux personnages dans la série télévisée. Cet enfant espiègle et avide d’aventure, de découverte de soi, de l’autre, courageux, intrépide, sa fraicheur et sa maturité nous surprennent, nous enchantent, nous amusent parfois et nous emmènent assez naturellement dans son sillage. 

Notre âme d’enfant est à son comble, lorsque  l’émotion et l’aventure se mélangent aussi naturellement.  

Bravo au réalisateur. Sa générosité et sa manière de filmer démontrent un amour incommensurable pour la vie, les hommes et la nature, qu’ils transcendent à merveille. 

Et même si le moteur narratif  part de la disparition d’un être cher, Angélina, ce film nous amène petit à petit à quelque chose de jubilatoire, tant les personnages sont sublimés. 

Enfin la rengaine de ˝Belle, tu es si belle, qu’en te voyant je t’ai aimé, Belle que j’aime tant, depuis longtemps, je t’attendais …˝ nous ramène au temps jadis, avec délectation, merciiiiiiiiii…

En bref, c’est un merveilleux conte, parfait à l’approche de Noël, pour les petits et pour les grands.

L'auteur

Réalisateur canadien, Christian Duguay a signé plusieurs longs métrages aux Etats-Unis dont ‘’Screamers’’, qui a remporté un réel succès en France. Spécialiste du cinéma d’action, il s'est diversifié en faisant des mini-séries télévisées, toutes nommées, dans de multiples catégories, aux Emmy Awards, telles ˝Jeanne d’Arc˝, ˝Hitler, la naissance du mal˝ ou encore ˝Coco Chanel˝. Il est retourné au cinéma en 2013 avec ˝Jappeloup˝, un magnifique hommage, passionné et passionnant, rendu au cavalier Pierre Durand et à son cheval d’exception, Jappeloup. Un rôle parfaitement interprété par Guillaume Canet. En 2015, il réalise  le pari de  ‘’Belle et Sébastien, l’aventure continue’’, d’après l’œuvre célèbre de Cécile Aubry.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.