Jour J

Pas le droit d'être triste...
De
Reem Kherici
Avec
Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle, Sylvie Testut, Julia Piaton, Chantal Lauby, François-Xavier Demaison
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Thème

Alors qu’il vit en harmonie avec sa compagne Alexia (Julia Piaton), Mathias (Nicolas Duvauchelle) rencontre dans une soirée arrosée Juliette (Reem Kherici, actrice et réalisatrice de « Jour J »)) qui le drague sans façons. Belle soirée dont il n’a aucun souvenir le lendemain. Mathias aime Alexia, pense-t-il, et dans un échange de mots en escalade, pour s’excuser de sa nuit agitée loin de sa chérie, il lui propose au bout du compte le mariage, c'est du moins ce qu'Alexia en déduit, ravie comme on peut l’être à moins de trente ans.

La fête gigantesque se prépare par l’entremise d’une société, Jour J, dans laquelle travaille, devinez qui, Juliette, celle par qui le scandale guette. Le destin est farceur...

Points forts

L’intrigue s’ouvre donc sur une rencontre amoureuse impromptue et hasardeuse qui va peser sur la durée du film. Et orienter les comportements vers des conduites erratiques. La cinéaste raconte qu’elle s’est inspirée en partie des « Nouveaux sauvages », une comédie argentine qui met en scène un mariage hors normes dans un coin reculé du pays. On y voit une bande d’amis du marié qui viennent mettre une gigantesque pagaille dans la cérémonie.

Effectivement, s’il y a un moment fort dans « Jour J », c’est pendant la cérémonie du mariage, quand les futurs mariés s’interrogent soudain sur leurs motivations. Il était temps. S’en suit une scène rocambolesque. Le cadre qu’ont choisi les futurs mariés pour leurs agapes se situe dans les Gorges du Verdon, s’il vous plaît. C’est dans cette nature indomptée que la réalisatrice a passé toutes ses vacances entre 14 et 30 ans, dit-elle, en Provence et nulle part ailleurs…

C’est la première fois que Nicolas Duvauchelle, 37 ans, s’essaie à la comédie. On l’a vu jusqu’à présent dans des films sérieux de Claire Denis, Xavier Giannoli, Benoît Jacquot, Jean-Pierre Améris, Alain Resnais… Le comédien n’en fait ni trop ni pas assez, ce qui correspond à son rôle de jeune homme embarqué dans une histoire où il n’a pas la main. Un bon point aussi pour la jolie et piquante Reem Kherici (Juliette), pour Chantal Lauby, mère border line de Juliette et pour Sylvie Testud, son associée dans la société Jour J.

Quelques réserves

François-Xavier Demaison tient le rôle ingrat du meilleur copain encombrant du marié. Comme d’habitude, il en fait des tonnes, Demaison. Pardon pour les fans de cet homme qui fut trader à Walt Street avant de monter sur les planches.

Encore un mot...

Le film précédent de Reem Kherici, son premier, « Paris à tout prix » (2013), était un joli conte sur une jeune styliste marocaine sans papier qui veut à tout prix se faire un nom dans la mode à Paris et se fait renvoyer lors d’un contrôle dans sa famille au Maroc d’où elle ne renoncera jamais à son rêve. « Jour J » est plus léger, tout en racontant une intrigue sœur : comment vivre ses sentiments malgré la pesanteur sociale.

L'auteur

Reem Kherici, 34 ans, s’est fait connaître avec la Bande à Fifi dans le Grand Journal de Michel Denisot sur canal +. Elle a été actrice dans un grand nombre de comédies avant d’en réaliser elle-même. Citons le second volet des aventures d’OSS 117 avec Jean Dujardin et aussi « Neuilly sa mère », « Bienvenue à bord », « Débarquements immédiats » ou « Mes trésors », des films où l’on n'a pas le droit d’être triste.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Vous pourriez aussi être intéressé

Cinéma
ELVIS
De
BAZ LUHRMANN
Cinéma
COUPEZ !
De
MICHEL HAZANAVICIUS