Cinéma/Séries TV

Kill your Friends

Un film pesant, pour un univers glauque
De Owen Harris
Avec Nicholas Hoult, James Corden, Joseph Mawle, Ed Skrein, Rosanna Arquette

Infos & réservation

Lu / Vu par

Gilles Tourman
Publié le 05 déc . 2015

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Londres 1997 : cupide et ambitieux, Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, est prêt à tout pour devenir Directeur Artistique. Sur le point d’y parvenir, le meurtre de son associé, l’arrivée d’un concurrent au poste qu’il convoite dans la société où il travaille et celle d’un inspecteur de police vont contrarier ses plans. 

Une plongée satirique dans l’univers de la musique des 90’s où business et carrières se faisaient et défaisaient à un rythme insensé, sur fond de fric et de drogues.

Points forts

- Une évidente connaissance du métier, de ses habitudes et de ses trafics en tous genres.

- Une vision d’une noirceur jubilatoire pour décrire les fraudes, la bêtise crasse, les charlatans et autres mensonges peuplant cet univers avide, ambitieux et immoral.

- Un démarrage en trombe, étourdissant, où la cadence des images accompagne à merveille des propos écrits au cordeau.

Points faibles

Impossible de ne pas penser à Trainspotting (Danny Boyle – 1996) avec son héros cynique s’adressant au public à coups de phrases définitives, sa musique pulsée, la présence à l’envi du désir de fric, de drogue, de sexe… voire à Guy Ritchie (Crime, arnaque et botanique – 1998, Sherlock Holmes – 2009 ou Des Agents Très spéciaux – 2015). Hélas, si le début est prometteur vu sous cet angle, Kill your Friends finit par patiner et une intrigue policière, pourtant logique dans le récit, sabote la fin, par son traitement quittant le pamphlet pour une caricature lourde et sans intérêt, au point de donner l’impression d’avoir été développée dans le seul but de relancer le film...

En deux mots ...

Selon le scénariste, par ailleurs auteur du livre éponyme (très controversé à sa sortie), le processus de fabrication de ce film a duré 20 ans. Dix ans à vivre la vie qu’il décrit, puis cinq ans entre l’écriture du roman et sa publication, puis encore cinq ans entre l’écriture du scénario et le développement du film. Le film d'une vie, en quelque sorte...

Une phrase

“C’est une chance de réfléchir à une industrie ou un emploi, surtout quand ils impliquent ce genre d’excès et de dangers provoqués par des enjeux plus élevés… C’est pourquoi vous retrouverez de tels personnages, ambitieux et prêts à tout” (Grégor Cameron, le producteur)

Le réalisateur

Réalisateur britannique polyvalent, représenté par Independent Talent Group pour les longs métrages et la télévision et Outsider pour la publicité, Owen Harris commence sa carrière en 2000, réalisant de nombreuses pubs pour de très grandes marques, et accumulant les prix. Parallèlement, il tourne des épisodes de diverses séries pour la BBC. Il a notamment remporté un BAFTA Craft en 2008 pour la réalisation d’un épisode spécial de 10mn de la sérieSkin et le prix du meilleur mélodrame, en 2014, pour le téléfilm Holly Flying Circus. Kill your friends est son 1er long-métrage de cinéma..

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.