Cinéma/Séries TV

La French

De Cédric Jimenez
Avec Jean Dujardin (Pierre Michel), Gilles Lellouche (Gaëtan Zampa), Céline Sallette (Jacqueline Michel), Mélanie Doutey (Christine Zampa), Benoît Magimel (Le Fou), Guillaume Gouix (José Alvarez).

Infos & réservation

Publié le 06 déc . 2014

Recommandation

3,0BonBon

ATTENTION: des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité de certains spectateurs.

Thème

La quête du jeune juge Pierre Michel dans le Marseille des années 70, lieu incontournable du trafic mondial d’héroïne, face au parrain indétrônable du Milieu, "Tany" Zampa.

Points forts

- Une restitution juste de l’ambiance et de l’atmosphère de l’époque : la ville de Marseille est très bien filmée ;

- Le réalisateur illustre de façon convaincante les arrangements qui peuvent parfois survenir dans les plus hautes sphères de l’Etat, tout comme la détermination de certains services de police ;

- Céline Sallette, sensible et naturelle en épouse tenue à l’écart, consciente de la tragédie à venir. Elle s’impose, rôle après rôle, comme une grande actrice.

Points faibles

-  Une longueur relative, même si le réalisateur parvient à tenir son récit, long de six ans, en un peu plus de deux heures ;

- Le traitement presque sentimental du personnage de Zampa, comme si le réalisateur lui portait une forme d’empathie: un parti pris peu évident… ;

-  Mélanie Doutey est peu convaincante et manque de charisme: les habits de Christine Zampa sont trop larges pour elle ;

-  L’anachronique référence à l’antagonisme entre Marseille et le PSG, qui ne sera réel que bien des années plus tard, ne peut être passée sous silence pour un amateur de foot comme moi...

En deux mots ...

Nous sommes en présence d’un film très ambitieux qui remplit, malgré ses défauts, son cahier des charges, grâce un récit bien mené et une intrigue qui va crescendo. Il est toutefois difficile de se détacher de l’image de Dujardin et Lellouche pour laisser la place à leurs personnages.

Le réalisateur

Jeune réalisateur, Cédric Jimenez s’est vu confié, après une discrète première réalisation, "Aux yeux de tous", la lourde tâche de porter à l’écran cette fresque quasi épique, à l’imposant budget de plus de 20 M€.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.