Cinéma/Séries TV

Le Juge

De David Dobkin
Avec Robert Downey Jr. (Hank Palmer) et Robert Duvall (Joseph Palmer)

Infos & réservation

Publié le 30 oct . 2014

Recommandation

3,0BonBon

Thème

L'un est un avocat brillant mais sans scrupules, l'autre un juge respecté et inflexible. L'un est le fils de l'autre et tout deux sont brouillés depuis des années. Pourtant, lorsque le père est accusé de meurtre, le fils choisit de revenir dans sa bourgade natale pour assurer sa défense et affronter son passé.  

Points forts

- L’affrontement entre deux acteurs de très haut niveau.

 Robert Duvall, monstre sacré trop rare à l'écran, est poignant en patriarche fier et autoritaire, naufragé de la vieillesse. Tandis que Robert Downey Jr. incarne avec beaucoup de justesse et de nuances un fils accompli professionnellement mais démuni devant le manque de reconnaissance de son père.

Le face à face entre ces deux éminents Robert sonne comme un passage de témoin entre deux talentueuses générations de comédiens.

- Une jolie réflexion sur la vieillesse et la filiation. Le film, traité avec beaucoup de pudeur, se révèle touchant sans basculer dans le mélo ou la caricature.

- Quelques belles inspirations et notamment une scène mémorable qui voit le juge, au comble de la déchéance, secouru par son fils.

Points faibles

- Le film est trop long et pâtit de clichés inutiles qui desservent le propos: l'éternel retour du citadin snobinard au cœur de l’Amérique profonde, l'amourette avec l'ancienne petite amie du lycée, la fille illégitime qui ressort sous le tapis...

- Un "je ne sais quoi" et un "presque rien" qui font que la mise en scène n'est pas tout à fait au niveau de ses interprètes.

En deux mots ...

Sans être un grand film, ce Juge est un film simple et sincère porté par un duo d'acteurs remarquable.

Le réalisateur

Réalisateur, scénariste et producteur, David Dobkin est surtout réputé pour ses comédies. Figurent notamment à son CV,  Shanghai Kid 2(2003), Serial Noceurs (2005) et Echange standard (2011). Il s'agit la de sa première véritable incursion dans un cinéma dramatique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.