Cinéma/Séries TV

Maïdan

De Sergei Loznitsa

Infos & réservation

Lu / Vu par

Jacqueline Le Bris
Publié le 07 juin . 2014

Recommandation

3,0BonBon

Pour l'intérêt du sujet.

Thème

Sergei Loznitsa livre un documentaire sur les événements politiques et tragiques de l'hiver 2013-2014 qui se sont déroulés à Kiev sur la place centrale de la ville, place de l'indépendance, appelée Maïdan. Le réalisateur plonge au coeur des manifestations pro-européennes et nationalistes débutant en novembre 2013 pour s'achever en février 2014. Les différents orateurs qui se succèdent à la tribune située au milieu de la place (partis politiques, dignitaires religieux) soutiennent  la volonté des manifestants de voir le président Ianoukovytch, inféodé à la Russie, et ses collaborateurs, démissionner . Le nombre de manifestants croit au fil des jours malgré les moyens policiers mobilisés, malgré les blessés et les morts. La foule composée de personnes de tout âge, apparemment de tout milieu, organise la résistance face aux forces de l'ordre,  la solidarité, les secours aux blessés. Les émeutes tournent au drame. 

Points forts

Le fond du film: la mobilisation des populations portées par une forte volonté de changement de gouvernement. La démonstration de la force d'union de l'identité nationale: hymnes, chants traditionnels, participants enveloppés dans le drapeau ukrainien, implication spectaculaire des autorités religieuses. La mise en évidence de la solidarité et d'une organisation qui semble spontanée (les gens dans les rues enlèvent les pavés apparemment sans rage, montent les barricades). Les scènes d'affrontement avec les forces de l'ordre sont filmées longuement malgré le risque. Un beau message, dans le film, est adressé par les responsables des manifestations lorsque la police tire à balle réelle sur la foule : "Soyez calmes et attentionnés"....Le courage des manifestants et leur détermination sont spectaculaires.

Points faibles

La forme du film: les plans sont trop longs, trop fixes. Il y a peu d'explications, notamment au début. La fin de séquences se traduit par des écrans noirs. Symbolique de cela?

En deux mots ...

C'est un reportage dont l'intérêt visuel permet de mesurer la force du combat et conduit à relire les informations sur cette crise ukrainienne qui a abouti le 21 février 2014 à la fuite du président Ianoukovytch.

Le réalisateur

Sergei Loznitsa est ukrainien. Il a réalisé My Joy, en 2010; Dans la Brume, en 2012.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.