Cinéma/Séries TV

My old lady

De Israël Horovitz
Sortie en salles le 6 mai
Avec Avec Kevin Kline (Mathias Gold), Maggie Smith (Mathilde Girard), Kristin Scott Thomas (Chloé Girard), Dominique Pinon (Auguste Lefebvre), Noméie Lvovsky (Dr. Florence Horovitz), Stéphane Freiss (François Roy).

Infos & réservation

Publié le 12 mai . 2015

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Mathias (Kevin Kline), New Yorkais de cinquante ans, arrive à Paris pour vendre la maison dont il a hérité de son père qui vient de mourir. Mauvaise nouvelle : la maison, un bel hôtel particulier dans le quartier du Marais, est habité par une vieille dame anglaise de 92 ans (Maggie Smith) et sa fille Chloé (Kristin Scott Thomas). En fait la belle demeure a été achetée à la dame anglaise en viager par le père de Mathias. Et celle-ci ne semble pas être pressée de mourir. Voilà pour l’amorce du film. Ensuite se déroule un ballet entre ces trois personnages dont on devine vite qu’ils ont beaucoup de choses en commun.

Points forts

- Horowitz aime Paris et ça se voit. Il filme le Quartier Latin comme s’il le découvrait pour la première fois quand il est venu seul à l’âge de vingt ans. Il y était venu enfant avec sa mère. Et il s’est tout de suite senti chez lui.

- Il s’est entouré d’une belle équipe d’acteurs de théâtre et de cinéma dont la doyenne, Maggie Smith, a débuté au théâtre en 1952 et au cinéma en 1958. On aime aussi Kristin Scott Thomas qu’on n’a jamais autant vu au cinéma que depuis qu’elle a annoncé qu’elle arrêtait de tourner…

Points faibles

Les esprits chagrins diront que c’est du théâtre filmé et que l’on ne sort pas de cette demeure du Marais qui, en réalité, est au cœur de la Manufacture des Gobelins, dans le 13e arrondissement...

En deux mots ...

Horowitz connaît bien les comédiens français avec lesquels il travaille depuis toujours. Il fait jouer dans son film Stéphane Freiss, Noémy Lvovsky, Stéphane de Groodt, et Dominique Pinon qu’il venait juste de diriger dans une pièce de théâtre diffusée sur France Culture. Il est royal dans ce film, Pinon.

Une phrase

Quand Israël Horovitz a rencontré Maggie Smith à Londres, elle lui a dit : « J’ai plusieurs propositions de films mais j’ai choisi le vôtre, savez-vous pourquoi ? Parce que je ne meurs pas à la fin »...

Le réalisateur

Israël Horovitz est un auteur de théâtre prolixe dont on peut découvrir l’itinéraire, si ce n’est déjà fait, dans une intéressante autobiographie, « À New York et à Paris » (Grasset). Cet Américain de 76 ans se partage en effet entre New York et la capitale française où il connaît depuis longtemps un succès mérité . Au cinéma, il a écrit le scénario de « Des fraises et du sang », prix du jury à Cannes en 1970; on lui a proposé de réaliser un film avec Jacqueline Bisset mais il a préféré rester fidèle au théâtre. « My old lady » est donc son premier film, d’ailleurs adapté de sa dernière pièce, représentée en France en 2009, sous le titre "Très Chère Mathilde", et qui obtint un succès légitime, avec, en vedette, Line Renaud, remarquable.

Tweet Culture-Tops

C'est bon mais la version théâtrale française de 2009 valait mieux.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.