Cinéma/Séries TV

Snow Therapy

De Ruben Ostlund
Avec Johannes Bah Kuhnke (Tomas), Lisa Loven Kongsli (Ebba)

Infos & réservation

Publié le 31 jan . 2015

Recommandation

1,0BofBof

Thème

Tomas, Ebba et leurs deux enfants sont en vacances de ski dans les Alpes, pour cinq jours, afin que Tomas, selon les dires de son épouse, puisse voir ses enfants car il n'a guère le temps de le faire par ailleurs. Dès le premier jour, alors qu'ils déjeunent sur la terrasse d'un restaurant d'altitude, une avalanche vient jusqu'au bord de la terrasse, la heurtant violemment  et projetant  un épais nuage de neige. Puis tout se calme et les personnes peuvent continuer de déjeuner. Mais lors de l'incident, Tomas, effrayé, fuit le danger tandis que sa femme reste et  protège les enfants. La famille regagne son hôtel et le séjour se poursuit. Mais Ebba est très choquée par la fuite de son mari tandis que celui-ci n'a pas la même lecture des événements. Arriveront-ils à en parler et à remettre la famille sur ses rails?

Points forts

- Les paysages de neige, de jour, et surtout de nuit, avec les éclats rouges des canons à neige,

- Les deux courts moments où Tomas parle de l'égöisme de sa femme (Ebba veut skier seule une journée; et, une autre fois, ne se rend pas compte que Tomas est resté à la porte de la chambre un certain temps),

- L'accumulation des preuves d'imbécillité de Tomas, qui exapère tellement le spectateur que le metteur en scène impose un transfert émotionnel durable qui demeure bien après la dernière image...

Points faibles

- L'excès en tout: Tomas n'est pas seulement un homme terrifié, qui fuit, ce qui peut s'expliquer; mais c'est un pleutre egocentré

- Ebba, l'épouse, exprime péniblement son choc émotionnel; elle doit aussi jouer quelques scènes courtes, heureusement, qui n'apportent rien et sont dégradantes,

- Les scènes jouées sur les coursives de l'hôtel devant la chambre et en tenue de nuit sont sans intérêt pour le scenario car le couple a loué un appartement, dans lequel il peut recevoir et donc, a priori, discuter hors la présence des enfants,

- L'arrivée du couple ami auquel Ebba raconte l'incident n'apporte rien de plus sinon des longueurs,

- La fin est tellement excessive qu'elle frise le grotesque...

En deux mots ...

Près de 2 heures avec eux, c'est long! Heureusement, ils ne sont pas restés huit jours au ski!

Le réalisateur

Né en 1974 en Suède, Ruben Ostlund est réalisateur et scénariste. il est l'auteur de "Happy Sweeden" (2008), "Play" (2011).  Au festival de Cannes, en 2014, "Snow Thérapy" a reçu le prix du jury "section un certain regard".

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.