Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Cinéma/Séries TV

Star Wars – Le Réveil de la Force

Un défi relevé avec maestria
De J.J. Abrams
Avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Adam Driver (Kylo Ren), Harrison Ford (Han Solo), Carrrie Fisher (Princesse Leia), Mark Hamill (Luke Skywalker)

Infos & réservation

Publié le 19 déc . 2015

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Trente années ont passé depuis la fin de l’épisode VI où l’Empire succombait face à l’Alliance rebelle. La paix est-elle toujours présente ou le côté obscur subsiste-t-il encore ?

Points forts

-       Le rythme du film est parfaitement maîtrisé, entre introduction des nouveaux personnages et scènes d’action époustouflantes. La réalisation, toute en mouvement, d’Abrams rend impossible tout décrochage de la part du spectateur.

-       J.J. Abrams réinsuffle un souffle épique à la saga en faisant notamment la part belle à de sublimes combats spatiaux (quel plaisir de voir s’entrecroiser les vaisseaux de la Résistance et ceux du Premier Ordre dans un déluge de blasters...) ainsi qu’à des décors majestueux, comme ces vaisseaux impériaux échoués dans les dunes de sable de la planète Jakku.

-       Qui dit "Star Wars", dit bande originale : les premières notes de l’introduction de John Williams donnent des frissons et les autres thèmes du film sont toujours aussi envoûtants.

-       De nombreux clins d'œil renvoyant aux précédents épisodes sont savamment distillés tout au long du film : le fan service est assuré avec brio.

-       Les nouveaux personnages de Rey, Finn sont crédibles et attachants, on a hâte de les retrouver dans la suite de la saga.

Points faibles

Plus que de réelles faiblesses, l’attente suscitée a provoqué au moins quelques réserves :

-          Le scénario ne propose pas de vraies surprises et adopte un schéma trop symétrique du Nouvel Espoir.

-          Malheureusement, Carrie Fisher est méconnaissable, ses traits distendus et sa diction parfois laborieuse font peine à voir.

-          Le méchant Kylo Ren manque pour sa part d’une pointe de charisme.

En deux mots ...

La montagne était gigantesque, le pari quasi suicidaire mais J.J. Abrams la relevé avec aisance et maestria. En se rapprochant de l’esprit original des premiers épisodes, il parvient à réconcilier toutes les générations amoureuses de la saga. Souhaitons bon courage à ses successeurs, car le public en redemande !

Le réalisateur

Proclamé petit génie dès ses premières pas à Hollywood, on doit notamment à J.J. Abrams les séries "Alias", "Fringe" et surtout "Lost", qui fascina les sérivores pendant six saisons. Malgré ses nombreux succès sur le petit écran, il ne passe à la réalisation d’un long métrage qu’en 2006 en relançant, déjà, une franchise mythique, avec "Mission Impossible 3".

Salué par tous, il réussit ensuite le tour de force de ressusciter la licence "Star Trek" en signant deux opus de qualité, comblant les fans de la première heure mais aussi le grand public. Ainsi, c’est fort logiquement que Disney lui a confié la périlleuse tâche de réaliser le premier opus d’une nouvelle trilogie "Star Wars".
Un double défi s'est dressé face à Abrams : ne pas froisser la vieille garde de jedis prête à fustiger le moindre affront fait à l’esprit de la trilogie originelle, et attirer toute une nouvelle génération dans cette galaxie très lointaine.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.