Au Gré des jours

Nostalgique, lumineux, optimiste: un bel esprit, une grande dame
De
Françoise Héritier
Editions Odile Jacob - 150 pages
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Thème

Ce livre est un essai sous forme d’une unique phrase énumérative puis d’un récit plus classique. Il retrace, entre autres, des moments de bonheur ou des épisodes simplement marquants de la vie de Françoise Héritier, son amour de l’instant actuel et de ses souvenirs.

Points forts

- Difficile de découvrir sans émotion ce dernier livre de Françoise Héritier, sorte d’encyclopédie des plaisirs et autres moments forts d’une vie riche et saccadée, faite de travail acharné, d’études, de vie de famille et d’aventures singulières en Afrique.

- Le livre est aussi dédié aux plaisirs simples de la vie quotidienne, si bien que l’on peut aisément s’identifier au « je » de l’auteur, tant ses descriptions de sensations connues sont justes et universelles.

- Ce texte simple et court, élégant mais sans prétention, ne lasse à aucun moment et  son auteur prend la peine de citer toutes ses références à la fin du livre : l’occasion de découvrir ou redécouvrir des romans, pièces de théâtre, films inconnus ou oubliés.

Quelques réserves

Peut-être est-ce l’effet de la nostalgie provoquée par la récente disparition de Françoise Héritier, mais il est franchement difficile d’en trouver.

Encore un mot...

Un livre à la fois nostalgique, lumineux et optimiste, plaisant du début à la fin.

Une phrase

« […], aimer travailler dans l’urgence, rire […] d’avoir dessiné des moustaches sur le photographie d’une tante revêche, d’avoir chanté des chansons scandaleuses dont on ignorait le sens et usé publiquement de vocables issus du florilège familial mais que l’on croyait d’usage commun, avoir attendu de quelqu’un qu’il vous dise des choses gentilles (et cela n’est jamais venu), réfréner ses impatiences devant les longues hésitations de certains pour faire un choix, trier des vêtements pour s’en séparer, frétiller d’aise en trouvant enfin le grand pull crème de ses rêves ».

L'auteur

Françoise Héritier, née en 1933 et morte en 2017, était anthropologue et écrivain.  Professeur au Collège de France, à l’origine de la théorie de la valence différentielle des sexes, elle a découvert, entre autres, à travers ses travaux d’anthropologie, l’origine culturelle de la différence de stature entre les hommes et les femmes, ces dernières étant moins nourries de génération en génération et devant s’adapter physiquement selon la théorie de l’évolution darwinienne. Elle est également à l’origine de la découverte pointue de plusieurs civilisations africaines. 

Elle a remporté le prix Femina en 2017.

Plusieurs documentaires lui ont été consacrés, dont les entretiens avec Patric Jean, « Conversations avec Françoise Héritier ». 

Elle reste l’un des anthropologues les plus influents de sa génération. 

On lui doit des ouvrages ayant connu un grand succès auprès du public tels que « Masculin-Féminin », « Le Goût des mots », « Deux Sœurs et leur mère » et « Le Sel de la vie ».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.