Bienvenue au Moyen-Age

De
Michel Zink
Editions des Equateurs
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Bienvenue au Moyen-Age est un recueil de chroniques diffusées sur France Inter en 2014. Il ne s’agit pas d’un lourd travail d’historien, mais d’un petit livre épatant qui, à partir de la littérature médiévale s’efforce de faire comprendre la sensibilité, l’imaginaire, la vie sociale de cette longue période qui court du IX ème au XV ème siècle.

Points forts

- Une (re)découverte du Moyen Age, de ses modes de vie, de ses codes, de ses rapports sociaux et de ses légendes, Tristan et Iseult, les Chevaliers de la Table ronde, le Graal, Roland le preux, le roi Arthur… - Une grande finesse d’analyse, notamment du sentiment amoureux ; - Des textes brefs, incisifs et pleins de charme, voire d’émotion pour certains d’entre eux ;

Quelques réserves

La forme brève de ces quarante chroniques est certes un gage de légèreté, mais parfois aussi le lecteur, alléché par le récit, reste frustré dans sa quête de savoir.

Encore un mot...

Un livre court: une heure de bonheur et… quelques jours de réflexion !

Une phrase

“Pour lui (Chrétien de Troyes), nous l’avons vu, le mystère du Graal est celui de la charité, de l’attention à l’autre, aurait dit Simone Weil, ce mystère proche, simple, transparent, évident et inaccessible. C’était au XII ème, c’était au XIII ème siècle, c’est aujourd’hui."

L'auteur

Philologue et médiéviste, Michel Zink est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de littérature de la France médiévale, recréée pour lui après vingt ans d’éclipse. Il est également le secrétaire perpétuel de l’académie des inscriptions et belles lettres. Il a publié de très nombreux ouvrages, traitant, pour l’essentiel du Moyen-Age et de sa littérature, mais pas seulement ; il a consacré un roman, Arsène Lupin et le mystère d’Arsonval, au héros de Maurice Leblanc, confronté à l’affaire Dreyfus.

Tweet

Un petit livre pétillant d'intelligence et de culture.

Commentaires

Chenu
jeu 02/07/2015 - 13:59

J'ai eu la chance d'avoir Michel ZInk en séminaire de maîtrise durant sa dernière année à la Sorbonne. Drôle, ne se prenant pas au sérieux, bienveillant avec ses étudiants (certes triés sur le volet), érudit et passionnant, c'est le genre de professeur qui vous marque intellectuellement pour toute une vie. Cette capacité à jongler entre les ouvrages pour spécialistes et pour le grand public est une caractéristique des grands esprits.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.