La chute de l'Empire Romain

Variations très actuelles sur l'éternelle question du sens de l'Histoire
De
Bernard Lançon
Editions Perrin - 340 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Maints historiens se sont penchés sur la  chute  de l'Empire romain en 476, et maintes interprétations en ont été données.

Certains parlent de « chute », de « décadence ». D'autres de « continuité », de « métamorphose ».

Pourquoi ces interprétations différentes d'un même événement ?

Quels objectifs motivent inconsciemment chaque historien ?

Est-il judicieux de chercher dans un passé lointain des éclairages sur le monde actuel ?

Les partisans de la « chute » ne traduisent-ils pas les angoisses de notre époque ?

Bertrand Lançon fait un travail d'historiographe en présentant les fondements psychologiques, idéologiques et politiques de la recherche historique concernant la « chute » de l'Empire romain.

La chute de l'Empire romain est bien Une histoire sans fin puisqu'elle illustre l'éternelle question du sens de l'Histoire.

Bertrand Lançon s'inscrit résolument dans la « continuité », dans la longévité incroyable de la romanité et la transformation permanente de cette civilisation. Pour lui, on ne saurait parler de chute de l'Empire romain.

Pour soutenir sa thèse, il reprend et  démonte, une à une, les causes communément acceptées de la  chute  de l'Empire romain et les présentent comme des miroirs, des exutoires, de nos peurs contemporaines.

Points forts

  • Son parti-pris radical pour la « continuité » qui a le mérite de la franchise.
  • L'idée du jeu de miroir, en tête de chapitre, entre les évènements du V ième siècle et le monde actuel
  • La vivacité de sa plume et son humour
  • Son optimisme et son indépendance d'esprit
  • Son érudition
  • La bibliographie, les notes, les cartes

Quelques réserves

Sa causticité un tantinet méprisante pour les historiens de la « chute »

Encore un mot...

Un plaidoyer brillant, intéressant et plutôt convaincant mais qui ne va pas adoucir la querelle entre historiens...une histoire sans fin !

Une phrase

« J'ai entrepris ce livre pour avancer que la « chute » de l'Empire romain ne fut que l'affaissement partiel d'un régime politique et non la fin d'une civilisation ; présenter la « chute » comme un fait avéré et catastrophique me paraît obéir à une dramaturgie construite sur des fantasmes, eux-mêmes dirigés par une anxiété du présent et de l'avenir. »

L'auteur

Bertrand Lançon est professeur émérite d'histoire romaine à l'université de Limoges.

Ses travaux portent principalement sur les empereurs et les aspects politiques, religieux et médicaux des IV ième et V ième siècles.

Il a notamment publié Rome dans l'Antiquité tardive (312-604) ; Constantin(avec Tiphaine Moreau) et, chez Perrin, Théodose.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.