La Guerre de vingt ans. Djihadisme et contre-terrorisme au XXIe siècle

Une analyse excellente, plus que jamais d’actualité, 20 ans après le 11 septembre.
De
Marc Hecker et Elie Tenenbaum
Robert Laffont, avril 2021, 448 pages, 19.90 €
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Thème

Les auteurs passent en revue les événements qui ont marqué la « guerre à la fois totale et globale » contre le terrorisme islamique depuis l’attaque par Al-Qaïda des tours du World Trader Center en septembre 2001.

Ils analysent les stratégies et les tactiques des multiples groupes terroristes internationaux et locaux (Talibans, Al-Qaïda, Daech, Kebab, Boko Haram, Aqmi…) et de leurs nombreux pays cibles (principalement Etats-Unis, Royaume Uni, France, Allemagne, Espagne, mais aussi,  Etats de la « ligne de front » au Moyen Orient, au Magheb et dans le sud-est asiatique). Ils montrent que les organisations terroristes font constamment preuve d’adaptation aux actions anti-terroristes de plus en plus sophistiquées engagées par les pays occidentaux. Ils révèlent les erreurs commises par certains gouvernements dans leur lutte contre les terroristes.

Ils ne se limitent pas à une rétrospective d’événements plus ou moins connus, ils observent également les effets systématiques de certaines actions (diffusion des idées, diversification des pratiques, prolifération des armes…) et se livrent à une réflexion prospective sur les menaces futures que font encore peser les 230.000 jihadistes encore actifs dans cette «guerre sans fin». Ils évaluent à 800.000  morts les seules pertes humaines dans les «conflits américains» et à 6.400 milliards de dollars les dépenses directes et indirectes des Etats- Unis dans cette « guerre de vingt ans ».

Points forts

L’ouvrage est exceptionnel par la hauteur de son ambition (il couvre toutes les zones de combat), l’ampleur de sa documentation (il puise à la fois dans les fonds universitaires  et journalistiques), la justesse de ses analyses et la clarté de sa rédaction.

Quelques réserves

Les auteurs auraient pu comparer les idéologies des multiples groupes d’action  se réclamant de l’islamisme.

Encore un mot...

L’ouvrage constitue un témoignage à la fois pionnier et de référence sur la lutte contre l ’extrémisme islamique.

Une phrase

« La guerre contre le terrorisme dure depuis plus de sept mille jours. La supériorité technologique et militaire des Occidentaux face aux djihadistes est encore plus flagrante qu’en 1991 face à l’armée irakienne. Et pourtant, les djihadistes ne sont pas demeurés spectateurs de leur défaite. Ils ont ingénieusement pratiqué l’escrime de la stratégie et appris à esquiver, fatiguer, feindre et rompre autant qu’à attaquer et menacer. Ils ne sont pas pour autant parvenus à rééditer un attentat aussi spectaculaire que celui du 11 Septembre, ni à conserver plus de quelques années une assise territoriale comparable à celle dont ils bénéficiaient en Afghanistan avant 2001. L’État islamique en Irak et au Levant n’est plus qu’une chimère et le califat universel est redevenu une utopie, ou plutôt une dystopie, à l’aune des atrocités de Daech ». (Rappelons, si nécessaire,que cet ouvrage est paru en avril 2021 bien avant la reprise de Kaboul par les Talibans en août 2021)

L'auteur

Marc Hecker est directeur de la recherche et de la valorisation et rédacteur en chef de la revue “Politique étrangère” publiée par l’IFRI (Institut Français des Relations Internationales) ;

Élie Tenenbaum est responsable du Laboratoire de recherche sur la défense  (LRD) établi au sein de l’IFRI.

Pour cet ouvrage, ils ont été reconnus lauréats du Prix du livre Géopolitique 2021 décerné par l’Assemblée nationale. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.