La Mer et la France

Un livre important pour ceux que l'histoire passionne
De
Olivier Chaline
Editions Flammarion - 560 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Principalement situé au XVIII° siècle, cet essai part d'un constat paradoxal : la France, « royaume terrien des Bourbons » découvre le grand large et sa vraie dimension, qui est maritime, sous leurs règnes ; elle étend l'autorité royale aux cinq continents et prend conscience, grâce à sa présence sur mer, de sa vocation mondiale.

Pour le marin que je suis, les parties I et V de cet ouvrage sont moins originales  et moins spécifiques du savoir-faire historique de l'auteur  que ne l'est le cœur même du livre, développé surtout dans les sections III & IV (pp. 180 à 362 : Navires et équipages & Des eaux & des terres). On y trouve des données empiriques qui situent les conditions de vie, d'usage et les modalités d'exploitation des navires au long cours durant les temps modernes. Il met aussi en perspective l'action et la présence sur mer et l'importance de l'hinterland mieux qu'un simple homme de mer n'aurait, sans doute, pu le faire ! L'auteur connaît, il est vrai, mieux que personne, ce que furent les conditions de vie et d'échange en Europe aux temps des Bourbons !

Points forts

- Très bien écrit et parfaitement documenté, cet ouvrage historique est vivant, illustré -au propre et au figuré- d'une grande précision, sans jamais être ennuyeux ni pédant. 

- C'est un ouvrage, conforme aux normes académiques, d'une maîtrise assez rare. Il comporte tout le dispositif de preuves et de références qui garantissent la solidité du propos sans jamais l'alourdir.

Quelques réserves

- A la différence de la majorité des écrivains de mer, l'intérêt de l'auteur pour les mers paraît relever d'une vocation tardive; son enthousiasme n'en est que plus vif pour « apprendre la mer » (p.68) et les routes maritimes, en s'appuyant (avec intelligence, certes!) sur une collectivité maritime auquel il rend hommage dans ses remerciements. 

- On regrettera aussi, par moments, qu'il ait un peu émoussé son sens critique à l'égard d'une nation dont le soutien fit trop souvent défaut aux marins au cours de notre histoire.

Encore un mot...

- Un essai historique solide, intéressant pour tous ceux qui s'intéressent à la vocation maritime d'un pays pour lequel, aujourd'hui comme hier, la mer n'est guère autre chose que le bout de leur terre .

- Un livre de référence qui devrait figurer dans toutes les bibliothèques des familles pour lesquels l'histoire est la clé des temps modernes.

L'auteur

Le professeur Olivier Chaline, historien français, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, enseigne l'histoire moderne à l'université Paris-Sorbonne (Paris IV). Spécialiste de l'histoire européenne de XVII° & XVIII° siècles, il oriente ses recherches vers la mer depuis des années et anime le Revue d'histoire maritime, publiée par cette université.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.