Le Sourire d'Homère

De
Jean Soler
Editions De Fallois
Notre recommandation
2/5

Infos & réservation

Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

Le Sourire d’Homère est une anthologie commentée de l’Illiade et l’Odyssée, d’Homère, par laquelle Jean Soler tente de faire émerger la « vision du monde et les valeurs » de la civilisation grecque. A travers une étude méticuleuse de ces épopées homériques, il met en évidence les traits de caractère du peuple hellène, tels que le pacifisme, l’honneur, l’hospitalité, ou encore la clairvoyance, qui les distinguent avantageusement des civilisations monothéistes.

Points forts

Jean Soler nous fait sentir toute la poésie, la chaleur, le jeu et même l’humour qui se cachent derrière l’héroïsme, le fantastique et la magnificence de la mythologie grecque. Il parvient à nous faire voir le Sourire d’Homère.

On entre dans l’intimité insoupçonnée du rapport entre les Grecs et leurs Dieux : les grecs sont clairvoyants et savent pertinemment que leurs Dieux sont issus de l’imagination. En ce sens, on comprend qu’ils sont peut-être plus "libres" que les monothéistes, puisqu’ils n’ont pas de dogme ni de doctrine à suivre ou à respecter.

Une analyse en creux, aiguisée et pertinente, de notre religion monothéiste; témoin, cette phrase, par exemple, à la page 118 : « la pensée binaire exclusiviste, qui fonctionne sur le mode du Oui/Non, Vrai/Faux, Bien/Mal, typique de la pensée hébraïque et, par la suite, du monothéisme, est étrangère aux Grecs.»

Quelques réserves

L’introduction explique mal le projet de l’auteur, et le développement ne nous éclaire pas plus. La conclusion hésite entre un résumé inespéré et une militance pour une « thérapie » (!) homérique.

L’étude est littéraire et quasi linéaire, ce qui est certes un gage de sérieux, mais peut facilement noyer le lecteur dans la profusion de citations (qui peuvent occuper plus d’une page). On peut regretter un propos insuffisamment synthétique et l’absence d’un fil (d’Ariane) conducteur plus visible.

Le livre s’adresse finalement plus aux hellénistes, alors qu’il aurait pu être un essai de sémiologie générale de la littérature grecque, plus efficace grâce à une présentation moins littéraire.

Encore un mot...

Une étude chaleureuse seulement, car la démonstration, mal introduite, est polluée par des blocs de citations qui découragent la lecture. Gare au risque de décrochage pour les non-spécialistes de la mythologie grecque.

Le Sourire d’Homère se mérite : il vous faudra du courage et de l’abnégation pour suivre cette lecture épique...

L'auteur

Jean Soler est un ancien conseiller culturel auprès de l’ambassade de France en Israël, qui se consacre depuis son retrait de la fonction publique à la rédaction d’ouvrages sur la religion. Agrégé de Lettres, reconnu et apprécié pour son travail minutieux sur l’invention du monothéisme, il est également contesté, voire mis en cause pour certaines de ses positions critiques envers les religions monothéistes et en particulier le judaïsme. Il est l’auteur d’importants ouvrages tels queL’invention du monothéisme (2002), La violence monothéiste (2009) et, plus récemment, Qui est Dieu? (2012), livre dans lequel il démontre comment la croyance en un dieu unique peut conduire à l’extrémisme et à la violence.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir