L'Ecole de demain: Propositions pour une Education nationale rénovée

Ecole: Messieurs les Candidats, lisez Blanquer...
De
Jean-Michel Blanquer
Editions Odile Jacob - 150 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Ecole maternelle, école élémentaire, collège, lycée, carrière des professeurs, système éducatif : tels sont les 6 chapitres de ce livre (après une brève introduction et avant deux pages de conclusion) qui n'est pas une critique de plus (elles furent nombreuses, inutile d'insister) ni même un cri d'alarme, mais une analyse objective reposant sur 3 piliers. Tous les chapitres sont en effet articulés selon un schéma identique : Ce que nous enseigne l'expérience ; ce que nous enseigne la comparaison internationale ; ce que nous enseigne la science. 

Une fois ces trois piliers d'observation présentés pour chaque niveau, l'auteur résume ce qu'il faut faire, en suggérant une méthodologie d'actions, d'abord évidentes et simples, à déployer partout, selon un scénario "fondamental"; puis des propositions novatrices, des tests localisés pour aller plus loin, selon un scénario "optimal". Toutes les propositions sont, en fin de chapitre, résumées en "Mesures clés pour...".

Ces suggestions reposent sur une vision d'avenir pour l'école en France. L' éducation doit faire place à toutes les dimensions de l'homme, équilibrer (le mot revient très souvent) la main et l'esprit, permettre aux enfants et aux jeunes d'acquérir une liberté respectant autrui. 

L'auteur insiste sur un point : le temps de l'éducation est un temps long, il faut cesser de produire des réformes insuffisantes et des lois incessantes si l'on veut "bâtir dans la durée une société harmonieuse et une République consolidée".  

Points forts

- L'atout majeur : Jean-Michel Blanquer sait de quoi il parle et il en parle clairement ! Pas de jargon ni de démonstrations alambiquées interminables. Tout est résumé, clair et net ! Ses expériences professionnelles lui permettent de regarder la situation de l'école en France sans recourir à une idéologie, sans adopter un discours militant mais uniquement le ton d'un observateur lucide.

    - La référence à la science lui fait citer études, statistiques, tests, rapports,  expérimentations, enquêtes, évaluations... parmi lesquels il sait opérer le choix de quelques chiffres significatifs pour ne pas noyer le lecteur. L'argumentation scientifique permet de donner des assises solides et fiables pour mieux poser les problèmes.   

    - En accordant une large place aux neuro-sciences proprement dites, il ajoute une véritable nouveauté,car elles nous en apprennent beaucoup sur les mécanismes d'apprentissage.

    - Par son attention aux comparaisons internationales, il démontre les vertus d'un enseignement structuré, centré sur l'acquisition des savoirs fondamentaux, notamment pour la lecture. 

    - Il n'avance pas de belles idées inapplicables : il connaît les coûts, les limites, les exigences. Il se montre à la fois pragmatique et ambitieux.

    - S'il propose des solutions de réorganisation, ce ne sont pas n'importe lesquelles. Certains niveaux de l'école ont besoin d'une nouvelle organisation, d'autres non. Il importe, au-delà des clivages idéologiques,  de dégager des priorités pédagogiques claires pour chaque niveau.

    - En moins de 150 pages, on a une vision globale et précise des questions importantes et des réponses envisageables. On peut se dispenser de tous les livres ou débats qui ne seraient que... littérature !

Quelques réserves

Rien de personnel dans ce livre, aucune place pour le témoignage des actions menées par Jean-Michel Blanquer lui-même depuis plus de 30 ans, sur ses impressions, ses passions, ses convictions...  

Le lecteur qui aimerait les connaître pourra lire un précédent ouvrage, intitulé "L'école de la vie"(également paru aux éditions Odile Jacob, en 2014).

Encore un mot...

Ce  livre est publié en pleine actualité alors que sont largement commentées les études internationales plaçant la France en très médiocre position tant pour l'orthographe que pour les sciences et les mathématiques. Avant même que ne soit affiché ce constat négatif, Jean-Michel Blanquer préconisait déjà des solutions pour la réussite des élèves et le redressement de la France.  A bon entendeur...

Une phrase

"A partir de ces trois piliers, il est possible de bâtir une méthode de l'objectivation au service de la liberté. D'ailleurs, grâce à l'expérience, à la comparaison internationale ainsi qu'à la science, les grands leviers qui font réussir les systèmes éducatifs sont connus...  "

L'auteur

Depuis juin 2013, Jean-Michel Blanquer, docteur en droit et agrégé de droit public, est le directeur général de l'ESSEC, l'une des plus prestigieuses écoles de commerce de France. Mais auparavant, après avoir enseigné à Tours, à Lille, à l'université Paris 3 et à Sciences po, il a occupé plusieurs hautes responsabilités administratives et scientifiques dans le monde de l'enseignement, dont celui de Recteur d'Académie, celle de Guyane, puis celle de Créteil,  et surtout, -car c'est à ce titre qu'il peut formuler des "Propositions pour une Education nationale rénovée"-  celui de directeur général de l'Enseignement scolaire au sein du Ministère de l'Education nationale (de décembre 2009 à novembre 2012, Ministre: Luc Châtel).

Sa formation et ses fonctions l'ont conduit à observer de nombreuses institutions scolaires de part le monde, en particulier en Amérique latine et plus spécifiquement en Colombie, pays dont il est fin connaisseur.

Il  est également président du groupement d’intérêt scientifique (GIS) "Institut des Amériques" associant 60 établissements dont le CNRS et l’IRD, depuis 2004. 

En résumé, il est reconnu comme un acteur majeur du système éducatif français, système dont il connaît parfaitement les rouages à tous les niveaux.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.