L’insécurité permanente : les causes de l’impuissance française

Des pistes réalistes face à la montée de la violence
De
Éric Delbecque
Les éditions du Cerf
Février 2022
288 p.
20€
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

L’augmentation en France de la fréquence et de la brutalité de la délinquance exige qu’une stratégie dans la durée soit établie grâce à une coordination des nombreuses parties prenantes (gendarmerie – police nationale et polices municipales – sécurités privées). Une fois adoptées et validées par l’Assemblée, ces tactiques seront mises en œuvre dans tous les territoires avec obstination sous l’égide du Premier Ministre.

Points forts

La sécurité est un enjeu national (ni de droite ni de gauche) afin d’assurer la tranquillité de nos concitoyens sur tout le territoire sans que l’on puisse parler à l’avenir des « territoires perdus de la République ». L’influence des réseaux sociaux aggrave l’engouement des jeunes. Certains immigrés mal intégrés se livrent aux trafics et à la violence. Les violences conjugales et familiales prospèrent.

Face à cette dégradation, le pouvoir politique et les énarques loin des réalités ont failli. Les ministres recherchaient des formules susceptibles de frapper l’opinion et de favoriser leurs carrières (ex tolérance zéro).

Il faut donc changer complètement de méthode sous la maîtrise prioritaire d’un haut fonctionnaire de défense. Trois objectifs sont identifiés :
-          La reconquête des territoires par des centres de supervision urbains (CSU) fournissant la coordination entre des élus locaux, des associations et des forces de sécurité.
-          La lutte contre l’Islamisme radical fort de 50 000 salafistes et 8 000 fichés S. Il y a 20% d’étrangers dans les prisons.
-          La consolidation de la chaîne pénale qui implique la construction de prisons et la généralisation des centres éducatifs renforcés et des foyers pour jeunes à la dérive.

Dans chaque chapitre, l’auteur, fort de ses expériences, détaille les mesures concrètes à prendre. C’est un bréviaire réaliste et opérationnel qui devrait inspirer les futurs Premiers ministres, ministres de l’Intérieur et de la justice, sans oublier l’Education nationale.

Quelques réserves

Le texte est parfois touffu, avec des répétitions. On peut être sceptique sur la clôture de chaque chapitre par un texte en italique, dans un style vieux français, tirant des leçons à retenir.

Encore un mot...

Cet ouvrage, extraordinairement documenté et prospectif, arrive à point nommé, pour inspirer concrètement une nouvelle politique de la sécurité intérieure. Éric Dulbecque devrait être chargé de la mise en œuvre de ses propositions.

Une phrase

p. 16 : « Tout communautarisme porte en ses flancs une brutalité sans limite ».

p. 76 : « La stratégie, c’est l’art de conduire la guerre ; la tactique, celui de gagner les batailles ».

p. 120 : « Il s’agit d’en finir avec la pathologie de l’effet d’annonce, du sécuritarisme théâtral comme de la posture angélique inefficace ».

p. 153 : « Une grande mélancolie et une intense amertume étreignent nos forces de sécurité intérieures ».

p. 236 : « Le taux d’incarcération d’étrangers s’avère élevé : plus de 20%.

p. 268 : « Par tempérament, je déteste les états d’urgence et, par expérience, je redoute les mesures d’exception ».

L'auteur

Éric Delbecque, docteur en histoire contemporaine et diplômé de Sciences-Po, est un auteur prolixe (15 ouvrages). Il a une carrière époustouflante : créateur de l’Ecole de Guerre Economique, conférencier à l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense nationale), à l’ENA (Ecole nationale d’Administration), à Paris-Dauphine. Il exerce de nombreuses responsabilités dans des organismes en charge de la sécurité des entreprises, de la communication de crise, des stratégies d’influence. Colonel de réserve de la gendarmerie nationale, il fut conseiller de défense auprès du ministre de l’Intérieur (2009-2012).  Il est probablement le meilleur spécialiste en France de la sécurité intérieure, ce qui explique la pertinence de son livre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir