Mes aventuriers excentriques

Après deux ans passés dans le marigot du Covid, enfin l’heure de la récompense : un livre ayant le goût de la vie, de l’été et de l’excentrisme
De
Michel de Grèce
Stock
Novembre 2021
300 pages
20,50 euros
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Une galerie de personnages des plus divers ayant appartenu à l’Histoire venant des quatre coins du monde. L’auteur les a choisis pour leurs extravagances, leur anticonformisme et les affinités qu’il avait avec eux. Un fleuve charriant des êtres humains imprévisibles et méconnus pour la plupart d’entre eux mais ayant eu un rôle dans le cours de l’Histoire.

Parmi ceux-ci, des souverains tels que Louis-Philippe, ancêtre de Michel de Grèce, Rodolphe II du Saint Empire, Elisabeth, duchesse en Bavière et impératrice d’Autriche. Aux antipodes, mais toujours au sein du même livre, un certain Vlad, roumain né en 1432 dans les Balkans qui se révèlera d’une cruauté sans égale, une coiffeuse Marie Laveau devenue diseuse de bonne aventure. Les distractions ne manquent pas dans ce livre qui promène le lecteur dans le temps et l’espace.

Points forts

Michel de Grèce, historien, est un peintre doté d’un humour fin et rapide comme l’éclair. La multiplicité des vies qu’il a choisies sont autant de défis : improbables, souvent dangereux, toujours passionnés, hommes et femmes cherchent l’exception. Voilà un texte distrayant à souhait. Les biographies courtes ne sont pas habituelles et celle des Aventuriers excentriques est donc plus qu’appréciable. 

Quelques réserves

Une ou deux bios auraient pu faire mieux, dont la dernière : celle de Rûmî.

Encore un mot...

Etant déjà largement servis depuis des mois en doses de pessimisme quotidien, il est plus qu’agréable d’ouvrir un livre n’évoquant ni la pandémie ni les catastrophes à venir mais qui a le goût d’une friandise que l’on aime d’emblée.  

Une phrase

Un premier portrait : celui de Marie Laveau
« Ainsi entra-t-elle dans la voyance par la petite porte de son salon de coiffure. Marie coiffa de moins en moins et prédit de plus en plus… Elle pénétrait dans l’âme des êtres pour leur bien, tout en sachant qu’elle était en mesure de le faire, aussi pour le mal. » (p. 129)

Un second, celui d’Elisabeth, impératrice d’Autriche et reine de Hongrie (1837-1898) :
« Elle était à la poursuite de ce genre d’idéal que l’on n’atteint jamais et dont la recherche soutient, anime et remplit une vie entière. » (p.113)   

L'auteur

Michel de Grèce, né à Rome en 1939, est apparenté à plusieurs familles royales européennes. Son œuvre romanesque, toujours inspirée par l’Histoire, est abondante et rencontre un réel succès à chaque parution. Avec Mes aventuriers excentriques, l’auteur publie son 26ème livre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir