Napoléon à Sainte- Hélène, 1815-1821

"Les années de bagne" de Napoléon
De
Gilbert Martineau
Edition Tallandier (1981 et 2016 pour la présente édition) - 512 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Une chronique minutieuse des années vécues par Napoléon et ses compagnons d’infortune à Sainte-Hélène de 1815-1821. Cinq ans et demi d’un drame en huis clos qui ponctue tragiquement  l’épopée napoléonienne. 

Tout participe à cette tragédie de l’exil au bout du monde : 
Le climat monotone et insalubre de Sainte-Hélène ; l’inconfort et l’humidité malsaine de la Maison de Longwood ; la médiocrité et la cupidité des compagnons de l’Empereur ( seul  Marchand, le valet de chambre de Napoléon, fut un soutien fidèle et réellement désintéressé) ; la mesquinerie d’une société coloniale qui vit en vase clos ; le mépris de la plupart des Anglais pour « le tyran français » ; l’acharnement angoissé d’Hudson Lowe, le geôlier de l’Empereur ; enfin, et surtout, la longue et douloureuse maladie qui emportera Napoléon le 5 mai 1821.

Points forts

  • La connaissance intime et précise qu'a l’auteur de l’île de Sainte-Hélène : les lieux, le climat, l’économie, la société, les évènements et les personnages historiques.
  • La carte topographique des lieux.
  • Les nouveaux documents découverts au milieu du XXième siècle.

Quelques réserves

Pas d’iconographie.

Encore un mot...

Une chronique subtile, détaillée et vivante « des années de bagne » de Napoléon.

Une phrase

« Les pensées ne sont pas gaies quand l’alizé a de la peine à disperser le brouillard et quand on se rappelle qu’en Corse, mai, c’est le mois du renouveau… »

L'auteur

Consul honoraire de France à Sainte-Hélène de 1956 à 1987 et conservateur des Domaines français de Sainte Hélène, l’historien Gilbert Martineau (1918-1995) participa à la restauration de  la Maison de l’Empereur à Longwood. Il passa presque 40 ans sur l’île et devint un des spécialistes de « l’exil hélènien » de l’Empereur.

Ses travaux sur, d’une part Napoléon, sa famille, sa politique et Sainte Hélène et, d’autre part sur Lord Byron et sur Franz Liszt, sont reconnus dans le monde entier et parfois ré-édités de nos jours, comme c'est, en l'occurrence, le cas.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.