Qu’est-ce qui nous unit ?

Réfléchir à ces "nous" construits ou donnés, qui nous unissent, malgré tout
De
Roger-Pol Droit
Editions Plon - 176 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

Un bandeau entoure le livre, on y lit : « Une question urgente ». A 74 ans, Roger-Pol Droit continue de s’interroger inlassablement sur les désunions dans un monde noyé d’informations qui divisent. Pis : ces désunions auraient pour conséquence de faire oublier l’autre versant, celui des attachements. Des unions. Du « nous ». Dans un court prologue, l’auteur philosophe précise qu’« il n’est pas question non plus d’oublier l’autre versant, celui des liens humains. A force de ne parler que des oppositions, on finit  par estomper et par méconnaître les solidarités et attachements. A l’arrière-plan des déchirures subsiste pourtant tout ce qui nous rassemble, nous relie, nous unit ».

En ce 21ème siècle hyperconnecté, l’incommunicabilité désunit les hommes. Alors, l’auteur deQu’est-ce qui nous unit ? s’interroge sur tous ces « nous », ceux de la famille, des amis, des amants, des concitoyens, de ceux qui parlent la même langue… Sur aussi tous ces « nous » qui forment l’humanité. Ces « nous » des vivants.

Points forts

-Pour appuyer sa réflexion et son propos, Roger-Pol Droit ouvre son livre sur une histoire survenue au 4ème siècle avant J.-C. et racontée par le penseur confucéen Meng Ke. L’histoire d’un enfant qui joue au bord d’un puits, qui s’y penche et risque de tomber. Un passant qui ne le connait pas se précipite, le tire en arrière. Pourquoi ce geste, pas un instant prémédité, seulement fulgurant ?

-Dans un style toujours fluide et limpide ,alimenté par de nombreuses références philosophiques, sans jamais se regarder écrire, Roger-Pol Droit signe là un texte lumineux.

-L' érudition exceptionnelle de l’auteur qui propose une belle et légère promenade en philosophie, où l’on croise Platon, Thomas Hobbes, Jean-Jacques Rousseau, Emmanuel Kant, le penseur de la libération animale, Peter Singer, ou encore le logicien bouddhiste Nâgârjuna.

-La preuve aussi que le sujet du lien humain est une affaire bien trop sérieuse pour être confié aux seuls DRH et autres spécialistes des ressources humaines!

Quelques réserves

Peut-être, après lecture de "Qu’est-ce qui nous unit ?", et compte tenu de tout ce qui se passe dans le monde, reprochera-t-on à Roger-Pol Droit ses conclusions optimistes sur l’homme, sa nature profonde et son attachement à une force qui rapproche et/ou unit les humains?

 

Encore un mot...

Dans une société contemporaine hyperconnectée, c’est le temps de la division, de la désunion. Pourtant, il ne faudrait pas oublier l’autre versant de la nature humaine avec l’attachement, les retrouvailles, la solidarité. Une belle occasion de réfléchir sur ce « nous » qui unit.

Une phrase

« A première vue, il existe donc des « nous »lentement construits  et des « nous » soudainement donnés. Les uns dépendent du temps, font l’objet d’héritage et de transmission. Les autres  s’éprouvent d’un coup, se découvrent d’emblée. Comment se mettent ensemble ces différents liens? Peut-on les rassembler? Doit-on se résoudre à les juxtaposer? »

L'auteur

Né le 6 février 1949 à Paris, Roger-Pol Droit est philosophe, journaliste et chercheur au CNRS, enseignant et écrivain. Il a écrit une trentaine de livres de philosophie dont les plus fameux demeurent La compagnie des philosophes (1998), 101 expériences de philosophie quotidienne(2003, Prix de l'essai France Télévisions) et Si je n’avais plus qu’une heure à vivre (2014), et qui sont traduits dans trente langues. Avec son nouvel ouvrage : "Qu’est-ce qui nous unit ?", il poursuit ses travaux sur les représentations des autres dans la pensée occidentale.

Commentaires

Roger-Pol Droit
mar 08/12/2015 - 15:12

Je remercie Serge Brassan de sa lecture et de ses jugements, je n'ai à faire qu'une remarque arithmétique : je suis bien né en 1949, donc je ne peux pas avoir en 2015 74 ans. 66 me suffisent bien. Roger-Pol Droit

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.