Une humble cavalcade dans le monde de demain

Aussi convenu que brillant
De
Alain Minc
Editions Grasset
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Thème

Avec une régularité quasi-métronomique, M. Minc produit périodiquement un essai destiné à partager avec la foule de ses lecteurs les pensées qu’il réserve, le reste du temps, aux grands de ce monde. Il lui offre cette fois-ci Une humble cavalcade dans le monde de demain. Plutôt qu’une chevauchée dans le futur, il s’agit d’une analyse des grandes questions qui agitent aujourd’hui la planète, mâtinée de quelques supputations sur la façon dont elles pourraient évoluer dans l’avenir. De la montée des inégalités à la mise en cause du leadership américain, de la crise de la démocratie à l’instabilité du Proche-Orient, du monopole des Gafa à l’explosion démographique de l’Afrique, des risques de faillite du capitalisme au renouveau de l’Europe, en passant par les incertitudes climato-environnementales, la plupart des domaines qui inquiètent l’opinion font l’objet d’une revue informée et pédagogique.

Points forts

M. Minc présente, décortique, synthétise les questions sous revue avec la clarté et la faculté d’exposition qui ont fait sa renommée. Pour les lecteurs que le sort du monde préoccupe, il y a là matière à nourrir leur réflexion, en retrouvant des informations ordonnées et pertinentes, d’autant que la sélection opérées par l’auteur recouvre le champ de ce qui devrait, aujourd’hui, inquiéter un honnête homme.

Le propos est accessible, même s’il suppose un corpus intellectuel de base chez son lecteur, comme le style est incisif et brillant, même si parfois il se laisse aller à des affèteries que Trissotin n’aurait pas dédaignées.

Quelques réserves

Si le propos est intéressant et, dans l’ensemble assez peu contestable, il pêche malheureusement par son manque d’originalité ; qu’il y ait une différence de nature entre le Khmer vert et le maire de Pékin qui cherche à améliorer l’air respiré par ses administrés, ou bien que le Levant soit la proie d’une instabilité dont on ne voit pas le terme, soit ! Mais cette pensée est rien moins que révolutionnaire. Quant à la futurologie, science dont M. Minc mesure certainement les risques et les limites –ne serait-ce que par l’humilité qu’il revendique-, on ne peut dire qu’elle trouve ici des points d’application convaincants. 

L’auteur propose généralement trois schémas d’évolution, le fil de l’eau, le surgissement d’événements majeurs changeant radicalement la donne et une voie moyenne à laquelle il accorde la plus grande probabilité.

Enfin cet essai est bien celui d’un intellectuel français : il se veut universel mais tire joyeusement certaines de ses conclusions de faits et de considérations issus de l’expérience française ; il utilise des outils d’analyse qui restent imprégnés du marxisme ambiant des années 1970 : croit-il encore que l’Histoire a un sens ?

Encore un mot...

Une synthèse aussi brillante que convenue sur les grands problèmes de l’heure.

Une phrase

La conclusion du chapitre sur l’environnement : « Situation, en définitive complexe, mouvante, multiple, insaisissable, hétérogène, en perpétuel devenir : nous n’en avons pas fini, en un mot, dans les dix ans qui viennent, avec la présence quotidienne et obsessionnelle de la question écologique. »

L'auteur

Essayiste bien connu, Alain Minc est également conseil de dirigeants, parmi d’autres activités.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.