Les sept écologies. Pour une alternative au catastrophisme antimoderne

Les principaux courants écologistes en France. Une présentation bienvenue… surtout en période pré-électorale !
De
Luc Ferry
Éditions de l’Observatoire, avril 2021 - 273 pages - 20€.
Notre recommandation
En priorité

Infos & réservation

Thème

Luc Ferry  analyse les différents courants qui s’opposent au sein du mouvement écologiste français. Le premier réunit les collapsologues ou effondristes, qui prédisent une fin du monde imminente. Le deuxième -baptisé alarmiste révolutionnaire-  prône une décroissance économique et un retour à la low tech. Le troisième est également alarmiste mais plutôt réformiste, en défendant un développement durable et responsable. Les trois autres courants sont plus ciblés. Ils recouvrent les décoloniaux qui abattent les statues des conquistadores, les écoféministes, qui luttent contre l’oppression des femmes et de la nature, et les veganes, qui militent notamment contre la souffrance animale. Luc Ferry affiche sa préférence pour un écomodernisme, basé sur l’économie circulaire et le recyclage. Il semble considérer  que l’innovation technologique et l’économie de marché ne sont pas incompatibles avec la préservation du genre humain et de la planète.  Mais il s’oppose à la « modernité 

Points forts

Le philosophe dépasse le clivage traditionnel entre deeps (révolutionnaires) et shallows (réformistes), en distinguant sept courants au sein du mouvement écologiste.

L’ouvrage a le mérite de démontrer que l’écologie comble le vide laissé par les effondrements du communisme et de la religion. Il soulève, dans un style clair, érudit et élégant, les questionnements à la fois idéologiques, technologiques et politiques, qui animent actuellement - dans une certaine confusion - les débats entre les partis politiques français.

Points faibles

Il est dommage que l’auteur n’identifie que ces sept courants dans la pensée écologique en France...

En deux mots

Ce livre vient opportunément répondre aux questions que se posent les français sur l’écologie politique, après la conquête de plusieurs grandes villes de France par la « vague verte ».

Une phrase

« L’écologie a acquis des lettres de noblesse sur le plan scientifique. Du coup, elle ne se structure plus, ou plus seulement, en deux grands courants, comme dans les années 1970-1980. Bien que l’opposition entre fundi et realo, deep et shallow, conserve une grande part de sa pertinence, ce sont maintenant sept options fondamentales, sept visions du monde qui s’opposent entre elles, parfois radicalement, même si elles se rejoignent pour l’essentiel quand il s’agit du constat que le monde va mal, qu’il s’abîme et qu’une réponse forte est devenue nécessaire. Les voici, dans cette introduction, seulement esquissées, ce livre ayant précisément pour ambition d’en présenter et d’en développer en profondeur les arguments les plus forts ainsi que les principales critiques ».

L'auteur

Luc Ferry, agrégé de philosophie, fut professeur, ancien ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche (2002-2004). Auteur à succès, il a publié de nombreux ouvrages (dont le Dictionnaire amoureux de la philosophie) et il intervient régulièrement dans la presse française (chronique régulière dans Le Figaro) et sur les ondes radio et télévision. 

Et aussi

A lire également sur Culture Tops, à propos d’autres ouvrages de Luc Ferry :

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.