TRAVERSER LA NUIT

Jourdan se demande où s’arrêtera la chute des hommes. Prix des Lecteurs Quais du Polar 2023
De
Hervé Le Corre
Version audio réalisée par : Audiolib
Texte lu par : Ariane Brousse
Durée : 9 H 17
Parution : sept 2023 en CD
Editions : Payot/Rivages Polar pour Version Brochée et ebook (2022 ; 300 pages ; poche et ebook 9,50) audiolib pour lu, CD 25,50 euros)
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Hervé Le Corre connait  depuis plusieurs décennies un succès que rien ne dément. Il est incontestablement un des écrivains marquants du polar français, dont l’œuvre a reçu le plus grand nombre de prix et de distinctions. Ses romans méritent  le qualitatif de « noir ».

Avec Traverser la Nuit, on ne rentre pas dans un roman policier classique.  Il y assez peu de suspens, presque chaque chapitre est une tranche de vie  macabre, inhumaine ou monstrueuse.

L’histoire débute avec un homme inanimé, fortement alcoolisé, sous le banc  d’une station de tramway de la ville de Bordeaux. « Comment vous appelez vous ? », lui demande, au commissariat, le lieutenant Madec. L’homme qui a une tache de sang qui macule son tee-shirt, commence à bouger. Soudain,  il jette le policier par terre,  se saisit de son pistolet, tire et saute  par la fenêtre  du troisième. Dans la cour où il s’est écrasé, on ne peut que constater son décès.

Louise qui ce matin  prend sa douche peut observer toutes les traces de coups qui marquent son corps. Elle subit l’emprise de son ex compagnon, Lucas,  une brute épaisse qui, à la moindre occasion, la frappe sans fin. Elle a peur qu’il ne s’en prenne à Sam, son fils  qu’elle vénère. Il y a aussi ce père de famille qui a tué sa femme et ses trois jeunes enfants.  Il prendra ses  beaux-parents en otages… Un personnage  falot, pitoyable. Le  commandant Jourdan finira par le désarmer.

Il y a ce corps affreusement mutilé d’’une jeune femme morte depuis quatre jours dans  un squat.

Et Christian,  un employé sans  histoire dans une entreprise de matériaux  qui  est sous la coupe de sa mère avec laquelle  il vit une relation sexuelle effarante.  Ses crises refont leur apparition. Quatre ans plus tôt, il avait déjà enterré le corps de  quatre femmes  dans le potager de la maison.

C’est encore  Sam, le fils de Louise,  qui appelle Neima,  une amie de celle-ci, car Lucas est en train de massacrer sa mère. Le forcené tire sur Neima. Quand la police intervient, il réussit  à prendre la fuite.

Enfin, Louise  s’est levée tôt, elle est impatiente  comme les jours de Noël quand elle était enfant. Avec Sam, son jeune fils, elle  attend le commissaire. Ils vont passer le week-end ensemble. Le temps s’écoule, elle décide de l’appeler. C’est une autre voix d’homme qui lui répond. Elle ne  pleurera pas.

C’est ainsi que se termine Traverser la nuit, le dernier roman policier d’Hervé le Corre.  Ces  lignes mettent fin à la seule lumière qui semblait devoir éclairer  ce livre de la nuit. Fidèle à une certaine vision de notre société, l’auteur nous plonge dans une  intrigue à la fois terriblement glauque et désespérée.

Points forts

Un roman exceptionnel,  haletant  qui emmène le lecteur  au bout de la noirceur.

Un style  nerveux,  vivant, tout est minutieusement décrit et ajoute un réalisme qui ne nous épargne rien. Une œuvre qui marque, par le désespoir qu’elle véhicule comme le répète un des protagonistes, que nous sommes dans un monde où « tout est cassé ».

Quelques réserves

Il faut avoir parfois le cœur bien accroché face à des descriptions  de violences perverses et mortelles  ou de relations sexuelles  qui n’ont jamais rien de romantique.

Encore un mot...

Comme dans la chanson, « noir c’est noir ».

L'auteur

Hervé Le Corre est un auteur de roman policier français. Professeur de lettres, grand  lecteur de littérature policière, il commence à écrire à l'âge de 30 ans des romans noirs et connaît un succès immédiat.  Il cumule  les prix : prix Mystère de la critique et Grand Prix du roman noir de la Ville de Paris en 2005 pour L’Homme aux lèvres de saphir ; Grand Prix de littérature policière en 2009 pour Les Cœurs déchiquetés ; prix Landerneau, prix Michel-Lebrun et prix Le Point du polar européen en 2014 pour Après la guerre…  Hervé Le Corre remporte le prix des Lecteurs Quais du Polar avec Traverser la Nuit, son treizième roman.

LA  LECTRICE
Ariane Brousse a joué dans plus d’une vingtaine de pièces en France et à l’étranger. Elle joue avec le Théâtre du Phare. Par ailleurs, elle tourne régulièrement pour la télévision, comme dans Scènes de Ménage. Elle enregistre de nombreux livres audio ainsi que des podcasts pour Arte Radio et France Culture.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir