Livres/BD/Mangas

La Minute antique

L’actualité politique décryptée par les auteurs antiques. On en redemande !
De Christophe Ono-dit-Biot
Editions de l’Observatoire 18,50€ 240 pages.

Lu / Vu par

Nicolas Gaudemet
Publié le 17 fév . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Observateur attentif de l’actualité culturelle et politique, Christophe Ono-dit-Biot nous plonge dans les écrits de l’Antiquité avec érudition et finesse, et montre comment les questions contemporaines qui agitent notre société ont déjà été explorées par les auteurs grecs et romains.

Ces chroniques ont d’abord été publiées dans Le Point avant d’être rassemblées dans une jolie publication des Editions de l’Observatoire.

Points forts

De courtes chroniques qui se picorent avec gourmandise en même temps qu’elles nous instruisent.

Un style élégant, accessible à tous.

Des anecdotes savoureuses, nourries de références érudites.

Un ton ludique et irrévérencieux.

Une incroyable capacité à relier les tendances de notre époque aux réflexions de nos Anciens.

Points faibles

Une lecture vite avalée, on en redemande !

En deux mots ...

Quand les Grecs et les Romains racontent notre époque : l’actualité politique décryptée par les auteurs antiques.

Un extrait

“ Car oui, on parlait déjà de robots dans l’Antiquité. L’érudit romain Aulu-Gelle, dans les Nuits attiques (Iersiècle), évoque une colombe en bois capable de voler, conçue par un certain Archystas de Tarente (435-360 av. J.-C.), homme politique, philosophe et inventeur. Sans parler des célèbres Philon de Byzance, créateur au IIIèsiècle d’une servante humanoïde capable de servir du vin aux invités, et Héron d’Alexandrie (Iersiècle) auteur d’un Traité des automates.

On les appelait,en effet, ces robots, des « automates » (« αὐτóματοι »). Autrement dit, « qui vont de leur propre mouvement ». Le terme remonte au moins à Homère, qui nous raconte dans L’Iliade que le dieu forgeron Héphaïstos s’entourait d’assistantes en or, et ce n’était pas une image ! Des créatures, « semblables à de jeunes vivantes », qui l’aidaient dans la chaleur de son atelier. Le mythe des Argonautes nous apprend aussi qu’Héphaïstos avait créé le géant Talos, un automate en bronze irrigué par un fluide nommé « ichor », qui circulait dans son corps par une veine intérieure fermée par un clou situé au niveau de sa cheville, sous le tendon. Chargé de prévenir la Crète de toute intrusion, Talos pouvait faire le tour de l’île trois fois par jour, ce que naturellement aucun être humain n’aurait pu faire. L’ancêtre antique des drones ?”

L'auteur

Agrégé de lettres, Christophe Ono-dit-Biot a publié six romans (dont Birmane, prix Interallié 2007, et Plonger, Grand Prix du Roman de l'Académie française et Prix Renaudot des lycéens 2013), et est directeur adjoint de la rédaction du Point.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.