Croix de cendre

Une superbe et haletante fresque médiévale dans laquelle s’imbriquent témoignages historiques, enquête policière et quête spirituelle au temps de l’Inquisition
De
Antoine Sénanque
Grasset
Parution le 18 août 2023
416 pages
22,50 €
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

1367. Le Prieur du monastère dominicain de Verfeil près de Toulouse souhaite entreprendre l’écriture de ses mémoires. Il confie ce projet confidentiel à deux de ses moines qu’il charge en premier lieu, d’aller acheter du vélin d’exception à Toulouse. Les frères Robert et Antonin ne se doutent pas que cette tâche simple sera le prélude d’aventures aussi douloureuses qu’exaltantes.

Le Prieur Guillaume tient en effet à témoigner de sa rencontre et de son compagnonnage avec Maître Eckhart, grand théologien venu d’Allemagne au début du XIVème siècle pour, après l’éradication des Cathares et la destruction de l’Ordre des Templiers, enseigner à la Sorbonne et transmettre un christianisme exigeant qui dérange et dont la Papauté veut effacer toute trace.

Le projet de Guillaume est d’autant plus dangereux qu’il dévoilerait un secret : celui de l’origine de la Peste Noire qui a ravagé l’Europe en 1348….

Mêlant l’Histoire et l’histoire singulière des personnages, le roman nous transporte au cœur des luttes intestines de l’Eglise, nous plonge dans l’horreur des épidémies, mais aussi nous conte l’amitié entre les hommes, le courage, la force, grandiose et tragique, de la foi.

Points forts

  • Un récit conjugué avec intelligence et en toute clarté, à la fois au présent en 1367 et au passé lors de la jeunesse du prieur. 
  • Une construction romanesque qui emprunte au roman policier avec vivacité.
  • Un roman aux multiples rebondissements et enjeux : amitié, trahison, paradoxes, contradictions, scandales, soutiens imprévus, émaillent les aventures de ce prieur pugnace et ses fidèles compagnons. 
  • Une connaissance et une érudition qui reflètent à la fois de longues recherches historiques et un questionnement métaphysique. L’essentiel des points de vue de Maître Eckhart est abordé avec authenticité sans lourdeur académique et permet aux lecteurs qui le souhaitent, de mettre cet enseignement en perspective avec le monde actuel.
  • Un hommage aux Béguines, ces religieuses du Moyen-Âge en quête de vérité et de liberté qui portaient un regard neuf sur leur religion.  
  • Un voyage au travers de l’Europe qui nous conduit jusqu’aux rives de la Mer Noire.
  • Une belle écriture, parfois au scalpel, qui coule avec souplesse et procure un vrai plaisir au lecteur.

Quelques réserves

Aucune réserve pour ce roman ample et ambitieux par son propos, qui vous emporte dans la lumière et les ténèbres avec le même élan.

Une phrase

« Et à tous ces cadavres, Antonin, sais-tu ce que ces femmes de Kaffa ont fait ? (…) Ces femmes étaient chrétiennes, elles croyaient en l’éternité. Mais elles n’étaient pas certaines que l’éternité respecterait leur vengeance. Pour les châtiments, elles n’avaient confiance en personne, pas même en Dieu. Quand les inquisiteurs déterrent les os des hérétiques pour les brûler sur les bûchers publics, c’est pour continuer à les punir. Ils font comme les femmes de Kaffa, ils craignent que la mort entrave la justice. Ils pensent que Dieu a le cœur tendre. Le monde est peuplé d’implacables, Antonin. Ce sont eux les vrais hérétiques. » P. 106

L'auteur

Antoine Sénanque est un pseudonyme choisi par l’écrivain qui poursuit en parallèle une carrière de neurologue.

Son premier livre, Blouse (2004), récit au vitriol de ses souvenirs de jeune médecin, crée la polémique.

Il a depuis, écrit plusieurs romans dont Salut Marie (2012), prix version Femina 2013, Jonathan Weakshield (2016), et un essai Guérir quand c’est impossible (2018).

Croix de Cendre, sélectionné dans les premières listes de plusieurs prix littéraires 2023, notamment ceux du Goncourt et de l’Académie Française, vient de se voir décerner le Prix Choix Goncourt de la Pologne et le Prix littéraire des écrivains de marine.

Commentaires

Anonyme
sam 02/12/2023 - 13:07

L’époque de la narration ne m’inspire pas (l’inquisition est pour moi depuis 25 ans le pendant a l’islam radical 😱) et je reste avec la puissance de l’écriture de Fred Vargas pour son excellent “pars vite et reviens tard” au sujet de la peste noire, mais la critique donne envie comme à chaque fois😁👌

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir