Ida n’existe pas

Un roman puissant, envoûtant, aux confins de la folie...le terrible et bouleversant portrait d’une mère désespérée
De
Adeline Fleury
François Bourin -
160 p.- 18€
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Ida n’existe pas raconte le voyage d’une jeune femme et de son bébé Ida. Folle d’amour et de dégoût pour l’enfant, elle décide de l’emmener vers la mer, jusqu’à commettre l’irréparable. Inspiré d’un fait divers survenu en 2013, ce roman explore avec subtilité la psychologie d’une maternité complexe.

Points forts

La très belle écriture syncopée, qui suinte des obsessions de la narratrice et rappelle le précédent roman d’Adeline Fleury Je, tu, elle.

L’exotisme du Gabon, terre d’origine de la narratrice.

Les élans presque shamaniques de certains passages.

L’originalité et l’humanité des personnages, pourtant torturés.

La pudeur du texte évoquant la violence des hommes, des femmes entre elles, flirtant avec la folie.

Quelques réserves

C’est tout sauf un point faible, mais le lecteur ne devra pas s’attendre à une intrigue à rebondissement ou un texte documentaire, mais se laisser emporter par la pensée méandreuse et spiralée de la narratrice, hantée par la Sirène Mami Wata.

Encore un mot...

La plongée dans la psychologie trouble d’une mère qui s’apprête à commettre l’irréparable.

Une phrase

« Le mois dernier, je suis allée à Evry voir l’orateur Shora. L’orateur Shora, il est charismatique. Je l’ai trouvé sur Internet. Il anime une émission où des chrétiens viennent témoigner de l’existence de Dieu, de la présence de Jésus dans leur vie. Je me méfie des gourous. Mais j’ai entendu l’histoire d’une jeune femme possédée par une Mami Wata tyrannique. Et l’orateur Shora l’en a délivrée. Alors je suis allée à son office, un dimanche. Nous étions plusieurs femmes habitées par la Sirène. Shora nous a immédiatement reconnues. Il nous a désignées du doigt, hurlé dessus : “À genoux, à genoux, Mami Wata, soumets-toi !” Et a chauffé les fidèles : “La salle est pleine de Sirènes. Acclamez Jésus pour faire sortir les Sirènes.” Alors tout le monde s’est mis à gueuler : “Jésus est trop fort ! Jésus est trop fort !” C’était violent. La première Sirène s’est jetée à genoux auprès de l’orateur Shora. Elle est entrée en transe, l’orateur a brutalement attrapé ses cheveux trempés de sueur. Il a asséné de grandes secousses à la jeune fille aux yeux écarquillés de terreur. Il a secoué, secoué encore la tignasse de la démente.

Shora : “Jésus est trop fort, Jésus triomphe des mauvais esprits !”

La salle : “Jésus est trop fort !”

Shora : “voilà, mes frères, allons libérer nos sœurs !” »

L'auteur

Adeline Fleury est essayiste et romancière. Après une carrière de journaliste au Journal du Dimanche puis au Parisien Week-End, elle se consacre à l’écriture. Ida n’existe pas est son sixième livre. Elle est notamment l'auteure, aux éditions François Bourin, du roman Je, tu, elle (2018) et du Petit éloge de la jouissance féminine (2015).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.