Je vous sauverai tous

Une approche directe et poignante de l'endoctrinement
De
Emilie Frèche
Editions Hachette
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

- Eléa vient d’avoir seize ans et commence à écrire son journal intime. Ses rêves d’avenir, son envie de voyager, de faire du journalisme, d’aider son prochain. Et c’est en cherchant sur Facebook des associations d’aide humanitaire que l’adolescente va faire la connaissance d’Abou Ali. Lui il la comprend, il lui ouvre les yeux sur ce que tout le monde essaye de cacher : les complots, les mensonges, les enfants assassinés en Syrie. Eléa ne veut pas rester sans rien faire… 

Un beau jour elle disparaît sans rien dire. Ses parents s’inquiètent et lancent des recherches mais leur fille est déjà loin. Quelques jours plus tard elle les appelle : elle a rejoint son « prince » Abou Ali en Syrie. Ensemble ils veulent aider Daesh à faire entendre Sa parole aux mécréants.

- Dans ce récit le lecteur découvre non pas un mais trois discours:

       - D'abord, celui de la mère d'Elea qui, six mois après le départ de sa fille, essaye de faire face en témoignant auprès des jeunes et des médias. 

        - Ensuite, le discours du père d’Eléa, musulman ayant quitté l’Algérie dans les années quatre-vingt et prônant l’ouverture d’esprit. 

        - Enfin, le troisième discours, celui d’Eléa, consigné dans son journal intime. Au fil des chapitres, le lecteur assiste aux changements qui se sont opérés chez l’adolescente et partage la détresse de ses parents qui se posent de nombreuses questions qui demeureront sans réponse.

Points forts

Le roman est très poignant. L’auteur, avec ses trois récits à la première personne, nous fait ressentir toutes les émotions de ses personnages. Le discours de la mère d’Eléa en particulier, le plus mis en avant, est très révélateur du sentiment d’impuissance qui ressort du récit. Comment combattre quelque chose dont on n’a même pas conscience ? Le choc est terrible aussi bien pour la mère que pour le lecteur : le danger n’est pas extérieur mais intérieur puisqu’Eléa a été embrigadée entre les quatre murs de sa chambre.

Ce roman écrit à la première personne permet une approche très directe du phénomène de l’endoctrinement. Le lecteur se sent pleinement acteur de l’histoire car elle le touche dans son quotidien. Je vous sauverai tous est un roman qui sonne tragiquement vrai au cœur de l’actualité.

Quelques réserves

Les nombreuses annotations, les rappels à des fais réels et les longs monologues philosophiques de certains personnages peuvent donner l’impression au lecteur de lire plus un article de journal qu’un roman. 

Si la volonté de parler d’un sujet brûlant est tout à l’honneur de l’auteur, elle peut rebuter le lecteur par son aspect parfois trop moralisateur.

Encore un mot...

- Un roman qui touche et pousse à la réflexion. Une jolie déclaration d’amour et de tolérance dans un contexte difficile.

- Peut parfaitement être lu par des adultes.

Une phrase

 - « C’étaient des enfants, nos enfants, et ils avaient comme projet de vie de donner la mort. »

 - « Je n’ai pas de haine en moi. J’ai juste une infinie tristesse. Et encore l’espoir fou que tu reviennes. »

L'auteur

Emilie Frèche est née le 12 avril 1976 à Neuilly-sur-Seine. Romancière, cinéaste et scénariste, elle est très engagée sur les questions de religion et de société et lutte contre le racisme et l’antisémitisme. 

Auteur de nombreux romans pour adultes et enfants (Un homme dangereux éd. Stock, Deux Etrangers éd. Actes Sud, Un jour qui n’existe pas éd. Actes Sud Junior…) et de pièces de théâtre, elle a également travaillé sur des films et des documentaires (24 jours et Le ciel attendra).

Je vous sauverai tous est son premier roman destiné à un public adolescent.

Commentaires

cecchetto
dim 28/07/2019 - 21:39

j'ai adoré mais c'est tragique surtout le suicide du père ... J'aimerais savoir si Elea revient de Syrie et dans quel état d'esprit . Merci

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir