LA CONFRÉRIE DES ESPADONS

Plongée dans le monde glauque du trafic maritime. Un roman d’espionnage bien mené
De
Pierre Gobinet
Le Seuil, mai 2021
295 pages
19 €
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

En 2011, Nash Gopler, ancien Saint-Cyrien et ancien gendarme  reconverti en plongeur free-lance aux Etats-Unis, est contacté par Gaspard, son  compagnon de chambre de Saint-Cyr, pour aller photographier la partie immergée de l’épave du  Mare Nostrum, un porte-conteneur échoué au large de Syracuse. Comment le bateau a-t-il  coulé ? Pourquoi son chargement intéresse-t-il une armada de mafieux italiens, russes, albanais, kosovars et autres trafiquants de haute volée ?

Les services secrets français aimeraient le savoir, eux  qui surveillent le trafic d’armes entre les Balkans et le Proche-Orient (dont la Libye où les opposants de Kadhafi fourbissent leurs armes). Bien que Gaspard reste flou sur les motifs de cette mission et que la plongée s'annonce dangereuse, Nash se laisse convaincre.  Il lui est impossible de résister car  seuls “cette chute en avant, ce déséquilibre éphémère vers l’inconnu” le font vibrer. Et c'est, pour lui et ses acolytes, le début d’une immersion au cœur d’un maelström aquatique pour découvrir et comprendre les enjeux qui se trament en Méditerranée.

Points forts

- L’expérience  professionnelle de Pierre Gobinet apporte un réalisme crédible à l’intrigue.

- Le style fluide et le rythme enlevé, haletant, de la narration.

Quelques réserves

Je n’en vois pas, c’est un bon polar.

Encore un mot...

Ce roman d’espionnage est un hommage - l’exergue en atteste- à Ian Fleming, le créateur de James Bond, et j’imagine déjà le succès de ce thriller sur grand écran :  suspense,  héros et  méchants, eaux siciliennes, splendide espionne vengeresse, arrière-plan géopolitique ...

Une phrase

- "Ton pote t'a dit à qui appartient le bateau ? demande-t-il.

- Il s'en est bien gardé. J'ai fouillé sur internet cette nuit pour essayer de trouver le propriétaire, mais sans succès. Et puis il y a tellement d'autres acteurs qui rentrent en jeu : l'opérateur commercial, le transporteur, le transitaire, l'affréteur, l'expéditeur, le destinataire...je défie quiconque d'y comprendre quelque chose.

- C'est pas fait pour comprendre, dit-il, mais pour obscurcir. A peine deux pour cent des conteneurs qui assurent le commerce international par voie maritime sont contrôlés chaque année. Un océan de paperasse vague et falsifiable accompagne le transit et la manutention portuaire : des connaissements, des manifestes, des certificats, des déclarations et des licences à en faire vomir un douanier. Bref, la conteneurisation, c'est open bar pour un trafiquant. Ajoute à cela des pavillons de complaisance très permissifs et je te laisse imaginer les business opportunities. Surtout en ce moment, ce doit être la curée en Méditerranée" (p. 51-52)

L'auteur

Saint-Cyrien, Pierre Gobinet a passé les dix premières années de sa carrière sous l’uniforme en France, dans les Balkans et à Europol. En 2007, sa passion pour la plongée le conduit à devenir moniteur, mais il renoue avec les réseaux policiers et militaires et rejoint la Sûreté d’ un groupe pharmaceutique français. Dans La Confrérie des espadons, on retrouve les personnages principaux  de Nitrox, son premier roman sorti au Seuil en 2019. Une suite à ces deux  romans est annoncée car “L’aventure continue”, écrit-il en guise de conclusion dans la page  des remerciements.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.