L'Armée d'Edward

Dans l'ombre d'Edward Snowden et d'Elon Musk, une course poursuite entre vérité et raison d'Etat
De
Christophe Agnus
Robert Laffont
Paru en février 2022
515 pages
20 €
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Les uns après les autres, ils disparaissent ; le plus spectaculaire, c'est le président des Etats Unis ! Imaginez le séisme ! Mais aussi une bloggeuse, un oligarque russe, un mafieux italien, des politiques, des président(e)s de sociétés, partout dans le monde… Et voici que sur les réseaux sociaux, on les montre captifs, livrés à eux-mêmes, plus lâches que courageux… 

Un mystérieux groupe, L'armée d'Edward, revendique leur enlèvement et réclame… ce que diplomates et politiques qualifieront de "trois fois rien" : que ces personnalités, coupables d'infraction aux droits de l'homme, des sociétés, de l'environnement, soient jugées et condamnées. Car sur chacun d'eux, les dossiers sont lourds, menacés d'être révélés aux opinions publiques par ce gang mystérieux. S'engage une course poursuite entre services secrets, journalistes et l'Armée d'Edward pour la libération des uns - le POTUS en premier (Président Of The United States), l'expression de la vérité pour les autres, l'égalité de tous devant la loi et la protection de l'environnement.

Points forts

Ce roman puise son originalité dans le thème : un complot préparé pendant des années, avec des ressources financières considérables, exécuté (presque) à la perfection, afin de faire régner un peu plus de justice sur Terre. 

Une telle entreprise est rendue possible par l'usage des nouveaux matériaux, des nouvelles énergies, d'une connaissance fine des océans et d'internet, des ressources de l'intelligence artificielle.  Le chapitrage du roman, chronologique et géolocalisé, comme la plus précise des feuilles de route, rend compte de cette mécanique implacable, qui met en opposition l'expression de la vérité et la découverte des "terroristes".

Car il est question de lutte à distance et d'intoxication, de cartes brouillées et de génies de l'informatique, pour remonter aux sources des commanditaires autant que pour faire éclater des vérités que ces otages ont soigneusement cachées, au péril des démocraties et de la préservation des ressources de la planète.

Quelques réserves

Le personnage principal, Omen, que l'on découvrira petit à petit, est un Capitaine Némo moderne dont il porte l'anagramme. Si l'on imagine que le montage de son opération pourrait, après tout, être possible, sa quête est improbable, et un tant soit peu "bisounours" ! Pas de détail sur la fin sans priver de l'envie d'arriver au bout, mais elle mérite "quelques réserves", à moins que l'auteur nous propose une suite ?!

Encore un mot...

Ce roman signé par un amoureux de la mer et expert en internet est très singulier dans la forme et dans le fond. Si le montage de l'opération qui est à la source de l'aventure paraît assez improbable, l'on peut penser qu'il est, malgré tout, très bien documenté, ce qui contribue à son intérêt. Il est vrai aussi qu'un groupe terroriste qui cherche le bien, cela n'est pas courant ! Oui, il y a dans ces pages  le meilleur de la finance, de la Tech, de l'Intelligence artificielle, du journalisme d'investigation, des sentiments très nobles, mais après tout… l'hémoglobine et le vice ne sont pas les seuls ressorts d'un roman à suspens. Omen, le grand organisateur, semble cumuler le meilleur d'Elon Musk (le milliardaire fondateur de Tesla) et d'Edward Snowden, révélateurs des secrets du NSA américain, réfugié en Russie. On pourrait y voir d'ailleurs une forme d'hommage subliminal au lanceur d'alerte, comme à l'entrepreneur le plus riche du monde. Notons enfin qu'aussi "incroyables" qu'ils soient, les événements racontés dans ce thriller "high tech", le sont dans une écriture nerveuse et précise, qui contribue au plaisir de sa lecture.

Une phrase

Christophe Agnus est un "pionnier d'internet" ( honoré à ce titre de plusieurs prix), ancien grand reporter, éditeur et entrepreneur, notamment passionné de mer, d'exploration et d'écologie. L'océan et ses défis lui inspireront plusieurs ouvrages sur la course au large (dont le roman du Vendée-Globe en 2004, Grasset) et la navigation en haute mer (Au - delà des limites en 2020, Nautilus). Il est également président de l'association Reporters d'Espoir. L'armée d'Edward est son premier roman.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir

Romans
555
De
Hélène Gestern