Le Mystère Henri Pick

Limpide, drôle, sensible, avec un brin de suspense
De
David Foenkinos
Editions Gallimard - 286 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

La ville de Crozon, en Bretagne, recèle un trésor : la bibliothèque des manuscrits refusés par les éditeurs. Delphine Despero, jeune éditrice en pleine ascension professionnelle, y découvre un jour un texte prometteur, signé d’un certain Henri Pick. La jeune femme mène alors l’enquête, bien décidée à faire de ce texte oublié un best-seller. Elle découvre que l’auteur présumé, pizzaiolo de son état, est mort depuis deux ans.

Points forts

- L’écriture, fluide et agréable à lire. David Foenkinos renoue avec la légèreté. Et cela lui va bien.

- Le roman traite du pouvoir d’un livre, capable d’illuminer la vie d’une femme seule et aveugle, de rapprocher une mère et sa fille, de remettre en selle un loser, ancien critique littéraire, de reconnecter une bibliothécaire à sa vie… Ce livre redonne du sel. Il a sa vie propre, ses résonances. Qu’importe si tout n’est pas fondé. Est-ce si important d’en connaître l’auteur ? 

- Les remarques souvent drôles sur les écrivains, l’engouement médiatique suscité par le livre… le romancier lève (un peu) le voile sur les coulisses de l’édition. Il s’en amuse sans méchanceté et c’est plaisant. 

- David Foenkinos a un vrai talent pour raconter simplement la vie des gens, leurs sentiments, leurs pensées. Tout est limpide.

Quelques réserves

L’épilogue qui rompt le charme. Mais ce point de vue très personnel ne diminue en rien le réel plaisir de lecture que procure le roman.

Encore un mot...

Drôle, sensible, avec un brin de suspense.

Une phrase

- « Les écrivains sont dingues, tout le monde le sait. Et ceux qui ne sont pas publiés, ça doit être encore pire. » (p. 19)

- « Tant de personnes écrivent avec ce rêve d’y parvenir un jour, mais il y a pire violence que la douleur de ne pas être publié : l’être dans l’anonymat le plus complet (…) Publier un roman qui ne rencontre pas son public, c’est permettre à l’indifférence de se matérialiser. » (p. 34)

L'auteur

David Foenkinos, jeune romancier français, né en 1974, a déjà à son actif de beaux succès littéraires, parmi lesquels « La Délicatesse », « Les Souvenirs », tous deux adaptés au cinéma; et  « Charlotte », livre qui retrace la vie de Charlotte Salomon, peintre allemande morte à Auschwitz à 26 ans, et pour lequel l’écrivain a reçu les prix Renaudot et Goncourt des lycéens en 2014.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir