Le pays des hivers rouges

De
Thomas Bœspflug
Editions Lacour
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

C’est le récit d’un retour que Thomas Boespflug nous offre ici. Matthieu, le narrateur, déçu de la ville, retourne sur la terre de son enfance, « dans un pays qu’il a connu ». Voyage dans l’espace mais aussi dans le temps, ce récit initiatique ouvre sur un univers envoûtant, qui semble détaché de tous repères temporels. Chaque page est un hymne à la vie. La Nature est ici omniprésente, tandis que l’ombre du monde moderne plane, comme un lointain souvenir, au dessus du narrateur. En revenant chez lui, il retrouvera des êtres chers, les images et les bruits de sa jeunesse, il comprendra enfin ce qu’il cherchait.

Points forts

• Thomas Bœspflug réussit admirablement à nous transporter dans son imaginaire et à nous inciter à y confronter le nôtre, nos visions, nos rêves, nos souvenirs. • Il y a dans ses descriptions une force, un mystère, une maîtrise de la langue, une musicalité qui font immédiatement penser à Julien Gracq. Mais on pense également à Buzatti, à Marquez, à Giono. Excusez-moi du peu...

Quelques réserves

- Les dialogues -rares, il est vrai- sont assez convenus et n'ont pas la force et le mystère de l'ensemble du texte. - Pourquoi avoir qualifié de "nouvelle" -mot qui fait fuir tant de lecteurs- ce texte d'une centaine de pages, qui est en réalité un court roman?

Encore un mot...

Qu'il me soit permis, pour une fois, une confidence personnelle: je suis heureux d'avoir recruté, dès les débuts de Culture-Tops, ce jeune homme qui, s'il ne se laisse pas abuser par ses facilités, peut aller loin...

Une phrase

Les dernières lignes, révélatrices du ton général de l'ouvrage: " "Oh, la mort, je te salue" disait le soleil. "Oh, la nuit,viens-t'en", disait le ciel. Matthieu écoutait ce dialogue, se fondait dans le requiem du jour, bercé par le grand ballet des oiseaux qui célébraient le prélude des origines. Le pays chantait".

L'auteur

Historien de formation, Thomas Bœspflug a 25 ans. Chroniqueur de Culture Tops, il est, en particulier, l'auteur de commentaires remarquables sur La hantise du déclin de Robert Frank, Première neige sur le mont Fuji de Kawabata ou encore Paysans français d’Ancien Régime d’Emmanuel Le Roy Ladurie. Le pays des hivers rouges est sa première oeuvre.

Tweet

Un petit air de Gracq

Commentaires

Sara
sam 02/05/2015 - 19:22

Merveilleux voyage intemporel au cœur d'une nature mystifiée !
Merci à ce jeune auteur à qui je souhaite d'écrire un prochain livre aussi envoûtant !

Famille Delamo…
jeu 10/09/2020 - 21:49

BraVo Thomas pour ton roman.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.