Les Réveilleurs de soleil

La vie s’éteint sur la terre : comment réveiller le soleil ? Une quête initiatique poétique mais un peu trop naïve. Dommage !
De
Oxmo PUCCINO
Collection La Grenade/ JC Lattès, parution mai 2021
163 pages
19€
Notre recommandation
2/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

 La vie s’éteint lentement sur la Terre. Les trop brèves apparitions du soleil ne permettent plus aux plantes de trouver la vigueur nécessaire. Les relations humaines s’étiolent dans un monde devenu obscur et froid. Rosie, treize ans, craint pour la santé de son grand-père qui s’épuise. Malgré son âge – ou justement parce qu’elle a l’énergie et l’optimisme de la jeunesse –, elle se lance à la recherche d’un moyen de ramener le soleil. Une aventure qui va la conduire de rencontre en rencontre…

Points forts

Un beau titre et une bonne idée de départ dans la veine de la dystopie.

Une écriture moderne, accessible sans être pauvre, et parfois très poétique.

Une quête initiatique nourrie par la tradition du parcours d’un enfant dans un monde à la fois loufoque et vaniteux – Le Petit Prince, Alice au Pays des merveilles

Une dénonciation romanesque de l’urgence écologique actuelle.

Quelques réserves

Un roman un peu mou, très prévisible et qui manque de sutures.

Des personnages stéréotypés : l’homme le plus riche du monde, la femme la plus belle du monde, etc.

Une toponymie franchement enfantine et lisible : la rivière Spline, Arj-en-ville, le quartier Genzalez où habitent les plus riches… Idem pour les noms des personnages - Famos est la célébrité…

Encore un mot...

On ne peut pas douter du talent d’écriture d’Oxmo Puccino, rappeur français dont les nombreuses propositions ont prouvé la qualité des textes. Mais ce premier roman n’est pas un coup de MC, hélas. Certains lecteurs seront sensibles à la «fraîcheur» de cette histoire d’amitié et d’enfants en route pour trouver qui saura réveiller un soleil boudeur.

Personnellement, j’ai eu l’impression de lire un (assez bon) livre pour jeunes ados, s’emparant trop naïvement des problématiques d’aujourd’hui pour un public adulte en s’appuyant sur les structures classiques du conte initiatique, et bricolant des allégories simplistes de la richesse, de la beauté, de la célébrité, etc. Le propos de départ, angoissant à souhait et qui m’avait hameçonnée - depuis toujours les hommes ont redouté la «longue nuit» -, se délite tout de suite et perd sa dimension puissante. Dommage. On guette le livre suivant qui devrait donner davantage de jus et trouver son propre genre.

Une phrase

Au départ, le Soleil a commencé à se lever à des heures absurdes, quinze heures, dix-huit heures, pour ensuite se coucher n’importe où, en apparaissant toujours moins, jusqu’à déstabiliser l’organisation de tout le pays.(…) A treize piges seulement, Rosie, inspirée par le côté bricoleur de son grand-père, a planté de grands miroirs dans le jardin afin de capter la lumière lors des rares passages de l’astre. Hélas, les apparitions étaient trop furtives pour réveiller ses petites sœurs, les plantes. (p.14)

L'auteur

Né en 1974 et réputé pour son écriture, Oxmo Puccino est actif sur la scène du rap français depuis vingt ans. Il a collaboré avec les plus grands. Il a reçu deux Victoire de la musique pour l’album de l’année en musiques urbaines (2010 et 2013) et réalisé huit albums solo. Le recueil Mine de Cristal (éditions Au diable Vauvert) rassemble ses textes et 140 pile collecte ses tweets poétiques (Au Diable Vauvert).  Les Réveilleurs de soleil est son premier roman.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.