LOIN A L’OUEST

De la Commune à nos jours, une saga familiale et féminine. Une superbe fresque féministe
De
Delphine COULIN
GRASSET
Publication le 18 Août 2021
528 pages
24 Euros
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

 “ Georgette a été l’une des premières femmes à mettre des pantalons”. Octavie nous entraîne à suivre le destin de ses aïeules « mauvaises filles ». Non pas des femmes de mauvaise vie, mais des femmes qui veulent vivre leur vie, être libres.

De Zélie, qui a mangé du rat et perdu 2 orteils pendant la Commune, à Octavie la narratrice, nous vivons l’histoire de quatre femmes : Georges (ainsi prénommée pour qu’elle ait une vie d’homme, une vie libre) qui deviendra Georgette, Lucie, Solange et Octavie.

Chacune de ces quatre femmes donne le titre aux 4 grands chapitres du livre. On y croisera d’autres femmes de la famille (Zélie, Palmyre, Aurélia) ainsi que Louise Michel, Calamity Jane qui fascine George/Georgette et Simone de Beauvoir avec son livre Le Deuxième sexe.

 Georges « mesurait 1, 48 m, portait des pantalons, n’avait peur de rien, sauf de la mort » - qui la cueillera à 106 ans. Elle mène une existence libre, grâce à ses talents prodigieux de couturière (travail des femmes de la famille). Elle se marie 3 fois et connaît les bouleversements des 2 Grandes Guerres et du Front Populaire.

Lucie, celle qui a épousé Serge le fils de Georges/Georgette ; belle-fille haïe puis aimée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lucie entre dans la Résistance à l’Ouest, en Bretagne. 

Solange, fille de Lucie et Serge et ardente féministe, veut mener sa vie amoureuse comme elle l’entend.

  Octavie la narratrice, jeune étudiante au Beaux-Arts, se pose des questions sur sa filiation et s’intéresse particulièrement au destin hors du commun de Georges/Georgette, pionnière de la vie libre.  

L’histoire n’élude pas la part de mensonges, de secrets chez chacune de ces femmes dont les caractères forts s’arrangent avec la vérité pour vivre libres.

Points forts

La vie intense de ces femmes dans une superbe fresque féministe.

- Georges, « A 14 ans, on la dit débauchée », mariée alors qu’elle n’a que 15 ans, perd ce premier mari au début de la Grande Guerre. Elle travaille dur avec sa couture et rencontre Abraham Mankiewicz, juif polonais, qui quitte femme et enfants pour elle. Fous amoureux, ils deviendront Georgette et Albert. L’antisémitisme les fait fuir « à l’ouest », en Bretagne. La collaboration, la Shoah entrent dans l’Histoire.

- Lucie, cette résistance anonyme, recherche son indépendance vis-à-vis des hommes, mais épouse Serge le fils de Georgette. Un troisième chapitre s’ouvre avec leur fille Solange ; au fil du XXème siècle qui avance, elle milite pour la liberté sexuelle.

Quelques réserves

Aller au bout de ces 528 pages ne peut être une réserve ! Même si parfois j’ai trouvé quelques longueurs. Mais l’histoire est prenante et animée.

Encore un mot...

 Une belle traversée féminine et féministe ! Loin à l’Ouest est l’histoire de ces femmes dans l’Histoire avec leurs secrets, leurs mensonges qui se sont battues pour obtenir la liberté, la dignité et le respect de leurs droits dans une société longtemps patriarcale.

Une phrase

- Georgette sourit. Elle sait pourquoi elle préfère le roman à tout autre genre littéraire. L’imaginaire a le mérite de corriger ce que le réel n’a pu réussir. Voilà ce qu’elle va pouvoir opposer à Lucie, le grand avantage du roman : il requalifie les faits, arrange la vérité, défend un point de vue. (p. 439)

- Il reste trois objets à Octavie.Tous ont été les témoins de relations familiales fracassées à cause des guerres et de ceux qui les ont provoquées. (...) Elles lèguent ces trois objets, le goût des livres, et un horizon vers lequel galoper ». (dernière page)

L'auteur

Delphine Coulin, née en 1972 à Lorient, a tout d’abord travaillé pour Arte en co-produisant des documentaires avant de se consacrer à l’écriture. Elle a écrit une dizaine de livres dont Les traces (Grasset 2004), Les Mille-Vies (au Seuil , 2008), Samba pour la France (au Seuil, 2011),  Voir du pays ( Grasset 2013),  Une fille dans la jungle (Grasset 2017). Ses romans sont traduits dans une dizaine de langues.

 Certains de ses romans ont été adaptés au cinéma dont Samba en 2014. Elle est aussi réalisatrice de films dont Voir du pays qu’elle a réalisé en 2016 en duo avec sa sœur Muriel Coulin. Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.