Opération éclipse

Récit mythique d'une prise d'otages extraordinaire, conçue et menée par un despote communiste, avec des moyens d'Etat
De
Pierre-André Truffer
Slatkine, Genève
Parution le 16 janvier 2024
446 pages
25 €
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Thème

L'action commence en 1970 et se termine à Noël 1972. Elle couvre le monde entier, l'espace planétaire et la Lune. Bien que tous les personnages soient réels, l'action est fictive ; mais elle s'insère dans l'actualité d'alors !

Il ne s'agit donc ni d'un récit historique ni d'une dystopie exportée dans un monde imaginaire. L'intrigue est véridique : les lieux, les sujets et les acteurs sont connus. Mais l'aventure n'est pas vraie ! C'est l'originalité de cet ouvrage.

Points forts

L'auteur a voulu écrire un roman ; mais c'est , à proprement parler, une fantaisie qu'il nous livre : c'est donc un OVNI littéraire, un peu à la manière de la toile « La Pipe » de Magritte !
Il s'agit en fait d'une opération spéciale des services secrets du dictateur roumain (Ceaucescu) qui veut prendre en otage un vaisseau spatial lancé vers la Lune (la mission Apollo 17) afin d'échanger l'aide américaine dont il a besoin contre ses otages extra-terrestres ! Les personnages sont réels, avec leurs caractères et leurs défauts ; les situations sont imprévues et les incidents nombreux, parfois même dramatiques.

Comme un livre de bord, l'action progresse du début à la fin de l'ouvrage, suivant la chronologie des faits (imaginaires!) rapportés.
La maîtrise techno-scientifique de l'auteur ne laisse rien dans l'ombre qui pourrait troubler le lecteur. Tout est crédible, mais rien n'est vrai !

Quelques réserves

Ce livre est un premier « roman ». Cela se ressent en cours de lecture : d'une part parce que plusieurs personnages sont trop schématiques ; leur manquent un peu de chaleur et d'épaisseur humaine ; d'autre part, les héros du livre, ceux qui bâtissent l'histoire, sont des hommes de l'ombre et des politiques ; or, comme souvent pour les personnages publics, des stéréotypes leur collent à la peau ! Quant aux comparses, très nombreux, ils meublent l'action mais sous une forme anecdotique ! Hybride d'espionnage et de coups tordus, cette aventure relève, en définitive, d'une bande dessinée plutôt que du roman d'espionnage. Enfin, soucieux de maintenir la véracité du récit, l'auteur accorde beaucoup d'importance aux détails techniques ; ce tour didactique ralentit le récit sans être toujours utile à l'action !

Encore un mot...

À partir d'une idée vraiment originale, ce scénario aurait tenté un Jules Verne ou un Spielberg! Les personnages principaux sont trop marqués par leur image publique pour que l'auteur les campe librement, ; il ne peut donc pas en faire des héros de chair et de sang ! C'est un travers de cette enquête qui échappe, en revanche , parfaitement aux poncifs de la science-fiction, ce qui n'était pas évident !

Une phrase

(trois phrases-clés, qui ne déflorent pas les mystères d'une enquête qui joue aussi bien avec la politique-fiction qu'avec le récit documentaire :)

  • (lancement de l'action :) « Ici, à Fairbanks, le commando infiltré était prêt à l'action !» p.16
  • ( jugement du dictateur roumain :) « Il n'y aura pas de problème avec Moscou … la seule mission américaine qu'ils ont montrée à leur télévision nationale, c'était Apollo 13 : en détresse ! » p.110
  • (fantasme de Ceaucescu, le 15 décembre 1972 :) « il avait signé l'adhésion de la Roumanie au FMI... Mélanger Karl Marx et les crédits du FMI, c'était la recette gagnante de (sa) Roumanie pour construire une économie socialiste prospère ! » p.317

L'auteur

Pierre-André Truffer est genevois ; il s'est bien documenté sur les missions du « Programme Apollo », cette grande saga spatiale conçue aux Etats-Unis avec l'intention de «conquérir» la Lune grâce à d'énormes moyens techniques que seuls les Etats-Unis pouvaient réunir. Ce programme fut surtout scientifique et technique. Truffer exploite bien sa connaissance de ce programme spatial dont l'ambition politique remonte à la fin des années 1950. La dernière mission Apollo, évoquée dans ce récit, se posa sur la Lune en décembre 1972, sous la présidence de Richard Nixon.

Commentaires

Brunomio
sam 24/02/2024 - 08:02

Très bon livre avec un suspense Très intéressant, et des détails techniques qui sont très fidèles.
Je recommande comme bon roman

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir