RHAPSODIE ITALIENNE

Une épopée historique en Italie fasciste
De
Jean-Pierre Cabanes
Editions Albin Michel
726 pages
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Roman historique qui débute en 1915 en Sicile et à Vérone (on pense à Roméo et Juliette) pour s’achever en 1945 dans la tourmente des sentiers neigeux de la Valteline, à la frontière suisse ; roman d’aventures dont les divers personnages, emportés par le souffle de l’Histoire, passeront entre-temps par l’Ethiopie, l’Espagne, la Grèce et Stalingrad ; roman de la fidélité, en amour comme en politique, mettant l’accent sur la responsabilité historique de Mussolini refusant de délier la parole de ceux qui lui avaient fait serment de "croire, obéir, combattre".

Points forts

Le style d'un romancier aux accents parfois dignes de Dumas (on pense à Monte-Cristo), qui sait toujours faire les pauses nécessaires pour planter les décors et décrire une atmosphère où l’on respire l'odeur de la poudre.

La documentation qui constitue la colonne vertébrale du roman (évoquant ses sources, l’auteur dit avoir lu 150 livres consacrés à l’Italie fasciste) et permet d’insérer dans l’action les personnages (y compris Mussolini) sans trahir la réalité.

Jean-Pierre Cabanes réussit à rendre à l’Histoire sa complexité : le personnage principal, Lorenzo, épouse certes la cause fasciste ; il n’en demeure pas moins ce qu’il est : courageux, humain, sensible, fidèle. 

Rhapsodie italienne rappelle par ailleurs combien l’Histoire est tragique, tant le pire n’était pas sûr : et si le comte Ciano, avec tous ses défauts, avait réussi à écarter son beau-père, Mussolini ? Et si ce dernier, après son arrestation en septembre 1943, n’avait pas réussi à s’échapper de la forteresse où il était détenu grâce à l’action d’un commando SS (et de Lorenzo) ?

Quelques réserves

Le croisement et les rencontres épisodiquement trop prévisibles des personnages sur les champs de bataille, notamment espagnols et russes. Mais c’est la loi du genre !

Encore un mot...

Un roman qui comblera les amateurs d’épopées historiques, sensibles aux charmes de l’Italie et aux grandes passions amoureuses.

Une phrase

« Vérone est une ville stable. Quand une mode s’y installe, elle dure, de même que les fortunes et les mariages. Les premières ne sont jamais dilapidées. Si elles se défont, c’est lentement, de sorte que cela ne se voit pas ou peu. Vérone est une ville qui ne doute pas d’elle-même et déteste le scandale. Ainsi en a-t-il été du régime fasciste, qui s’est étendu lentement, mais en profondeur, comme de l’encre sur un buvard. Et maintenant qu’il imprègne le tissu de la ville, plus rien ne peut l’en déloger ».

L'auteur

Avocat pénaliste, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du barreau de Nîmes, Jean-Pierre Cabanes est notamment l’auteur de L’Audience solennelle (Grand prix de littérature policière, 1982) et d’Une Jeunesse italienne (prix Jean Carrière 2014).

Commentaires

Patte
ven 27/12/2019 - 17:54

Une visite dans le temps et l'espace passionnante et instructive. Les personnages sont entiers, le texte est sobre, sans fioriture et le mélange amour et histoire donne un caractère plus léger à ces drames italiens et européens. Bravo à l'auteur qui a dû passer beaucoup de temps pour revisiter 50 ans d'histoire : un résultat excellentissime

Etienne
lun 09/03/2020 - 11:51

Et le titre, pourquoi ne faites vous aucune allusion au titre? Avez vous la crainte que la reference a une composition musicale rapproche trop ce roman de celui de Jonathan Little," les bienveillantes" lui aussi bati sur un plan musicale? La composition musicale ainsi qu'une reflexion sur l'histoire favorable au nationalisme se sont des points communs remarquables! Le fascisme renaissant est plus que tout autre capable de recuperer des idées issues de l'echec du communisme.

SYLVIE
dim 29/03/2020 - 13:37

Bonjour,
En ces temps de confinement, j'ai le plaisir de me plonger dans la lecture de ce roman que j'avais acheté à Noel et pour lequel je n'avais pas eu vraiment le temps de m'y plonger!
En effet, dés les premières pages, les personnages apparaissent et il ne faut pas lâcher l’histoire de perdre de s'y perdre. Mais une fois qu'on est dans le roman, on ne le quitte plus, en tout les cas pour moi. Histoire de l'Italie passionnante, contemporaine et grace aux Heroines et héros l'histoire est plus compréhensive.
Merci à l'auteur pour son travail et toujours le même conseil Restez chez soi, avec si possible un bon livre comme celui.la! Merci

Marie Thérèse …
mer 15/04/2020 - 19:06

J’aime l ´Histoire et celle-ci me passionne
J’apprends beaucoup et c’est important excellent moment

beucci carla
ven 01/05/2020 - 18:46

j"ai trouvé ce livre devant une librérie a prendre gratuit. je suis née en 36 en Italie.....je me suis plongé dans une époque de la quelle mes souvenir d'enfant sont confus mais horrible.....comme des cauchemars qui m'ont persécuté tant d'années.....j"ai vécu l'après guerre en Italie....a l'age de 21 ans je me suis mariée avec la France paris....paris m'a donné ce que l'Italie ne m'a pas donnée...je me suis structuré et concilié et au travers les études donc je remercie la France de m'avoir acceptée et merci pour ce livre lequel me donne plein d'éléments historiques.....merci a jean pierre Cabane

Simone VLS
mar 05/05/2020 - 15:53

Merci pour ce livre passionnant qui m'a incitée à me replonger dans l'histoire de l'Italie embarquée, plus ou moins malgré elle, dans les drames du fascisme...
Fiction bien sûr mais tellement vraisemblable....

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.