Kessel, la liberté à tout prix

Un écrivain flamboyant, enflammé par un comédien étincelant
De
Mathieu Rannou
Durée : 1h20
Mise en scène
Mathieu Rannou
Avec
Franck Desmedt
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre rive gauche
6, rue de la Gaîté
75014
Paris
01 43 35 32 31
Du 12 janvier au 21 avril 2024. Du mardi à 20h30, vendredi 19h, samedi à 18h00, le dimanche à 17h30.

Thème

  • Kessel, la liberté à tout prix, raconte la vie hors du commun de celui qui fut tout à la fois écrivain, journaliste, résistant et académicien, mais surtout un insatiable aventurier et le grand témoin des bouleversements de son siècle.

  • On passe en revue son enfance à Paris, avec son frère Lazare, la Première Guerre mondiale dans l’aviation et la seconde à Londres auprès du Général de Gaule, ses premiers reportages en Irlande, son compagnonnage avec Henri de Monfreid sur les rives de la Mer Rouge, sa rencontre avec Humphrey Bogart à Hollywood, sa découverte de l’Afghanistan, ses virées parisiennes dans les bars de Pigalle, sa relation avec l’alcool (« mon pire ennemi, mais pas question de fuir … alors j’ai bu ») … 

  • Kessel, la liberté à tout prix, est un florilège des aventures vécues par l’auteur du Lion, de L’armée des ombresBelle de jourLes Cavaliers, La passante du sans-souci ou du  Tour du malheur, inspiré par sa propre existence.

  • Son œuvre, abondamment nourrie par sa vie intrépide et généreuse, est l’extraordinaire transfiguration de ses aventures sous une forme romanesque. En effet, les histoires qu’il raconte ont d’abord été vécues avant de nourrir ses récits épiques.

Points forts

  • Le choix des épisodes permet de se faire une idée précise de l’immense variété des expériences vécues par Kessel, de sa soif d’aventures, des rencontres incroyables qui émaillèrent sa vie, bref, de la flamboyance d’une existence flamboyante !

  • Après avoir interprété avec talent – et succès – Romain Gary dans La promesse de l’aube ou Voyage au bout de la nuit, Franck Desmedt incarne avec le panache qu’on lui connaît un Kessel flamboyant, sans pour autant cacher ses failles.

  • Dans une mise en scène épurée et avec un discret tapis musical, le comédien fait revivre un Kessel épris de liberté, tout en donnant vie à quelques personnages ayant peuplé sa vie (comme ces hilarantes conversations avec le directeur de France-Soir, le fameux Pierre Lazareff, qui lui permettait de partir en reportage aux quatre coins du monde).

Quelques réserves

  • Il y aurait de quoi réaliser plusieurs spectacles, tellement son existence fut foisonnante et l’on regrettera toujours que telle ou telle partie de sa vie n’ait pu trouver sa place dans les choix, toujours judicieux, proposés par Mattieu Rannou. On pense ainsi à sa jeunesse en Argentine, à son amitié pour Mermoz aux premiers temps de l’aérospatiale, à la guerre d’Espagne, ou encore à ses folles tribulations en Russie … Mais il y a tant à raconter d’extraordinaire avec Kessel !

Encore un mot...

  • Je vous invite à lire la magnifique biographie que lui a consacrée Yves Courrière, Sur la piste du lion, même si elle ne couvre pas l’intégralité de sa vie.

  • Vous pouvez également lire le récent ouvrage, Les partisans. Kessel et Druon une histoire de famille, qui vient de sortir, chroniqué par Rémy Dumoulin.

  • Fils de son frère Lazare Maurice Druon, autre grand écrivain et témoin de ce siècle, n’est autre que son neveu.

Une phrase

François Mauriac lui rendit hommage par ces mots : « Il est de ces êtres à qui tout excès aura été permis, et d’abord dans la témérité du soldat et du résistant, et qui aura gagné l’univers sans avoir perdu son âme. »

L'auteur

  • Mathieu Rannou nous pardonnera de laisser la paternité du spectacle à Joseph Kessel, dont on n’imagine que le texte puise essentiellement – voire exclusivement ? – dans les écrits de l’auteur.

  • J. Kessel naît en Argentine en 1898 dans une famille russe d’origine juive et grandit en France, à Nice.

  • Il passe la majeure partie de sa vie en reportage, dont il tire des articles à succès et des romans épiques et fascinants. Elu à l’Académie française en 1962, il meurt en 1979.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Un sac de billes
De
de Joseph Joffo – adaptation Freddy Viau