Patrick Timsit. Adieu … peut-être. Merci … c’est sûr

Politiquement incorrect pour toujours
De
Jean-François Halin et Patrick Timsit
Mise en scène
Etienne de Balasy
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre du Rond-Point
2 bis avenue Franklin Roosevelt
75008
Paris
01 44 95 98 21
Jusqu’au 31 décembre, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h (relâche le 24 et le 21 décembre). Puis en tournée dans toute la France jusqu’en avril.

Thème

• Patrick Timsit revient... nous dire adieu, enfin peut-être … Il énumère les dix raisons qui font qu’il n’a plus envie de continuer. Et comme il arrête, ça dézingue à tout va, avec une préférence pour Cyril Hanouna et Eric Zemmour, Vianney, Joe Biden, les homos ... et lui-même bien sûr !

Points forts

• Le spectacle commence avec des interviews d’amis » que ses adieux réjouissent : Alain Chabat, Jérôme Commandeur, Michèle Laroque, Jean-Michel Ribes (directeur du Rond-Point), Thierry Lhermitte … et qui « chauffent la salle » …

• Avec son complice Jean-François Halin (auteur aux Guignols et scénariste des trois opus d’OSS 117 notamment), Patrick Timsit distille les vannes avec la modération d’un bouilleur de cru clandestin...

• Il est bien là où on l’attend : trublion d’une société dont il fustige le politiquement correct. Mais il s’escrime également pour nous convaincre qu’il est gentil (« C’est le public qui est méchant à rire de ses vannes »).

• Très à l’aise sur scène, avec son regard pétillant, sa gestuelle exubérante. Même s’il s’assoit de temps à autre sur un tabouret de bar pour ralentir le tempo et se faire plus grave, le naturel reprend vite le dessus et le rythme redevient endiablé.

• Ce n’est pas un hasard si son idole, plus encore que Coluche, Desproges ou Bedos, s’appelle Reiser : il a comme le génial et défunt dessinateur le trait pur,, acéré qui va à l’essentiel. Et la violence dénonciatrice cache, bien sûr une formidable tendresse.

Quelques réserves

Il y a forcément dans un spectacle quelques petits temps morts ou des vannes qui font moins rire, mais le comique reste de mise.

Une phrase

« Y a pas d'arnaque ! On se sépare... Vous êtes trop bien pour moi. Je ne vous mérite pas. »

« Cela fait 25 ans qu’on se fréquente, je n’allais pas vous quitter par SMS. ».

L'auteur

• Patrick Timsit a quatre vies : le one-man-show, le cinéma (acteur mais aussi metteur en scène et réalisateur), la télévision et le théâtre.

• Ces trois univers lui ont permis tout au long d’une carrière débutée il y a 35 ans, de passer du rire aux larmes, naviguant avec bonheur et un incontestable succès public entre ces différents genres.

• Mais rien ne fut évident pour ce pied noir débarqué d’Algérie à l’âge de deux ans. Qu’on en juge : tout d’abord agent immobilier jusqu’à ce que la scène l’appelle irrésistiblement, il prend des cours du soir et écrit son premier spectacle, qu’il présente à Avignon. Encouragé, notamment par Gérard Jugnot, il voit enfin les succès s’enchainer, avec la réussite que l’on connait.

Commentaires

Underhill Chloé
ven 28/01/2022 - 22:36

Merci beaucoup Patrick pour ce spectacle merveilleux j'ai que 14 ans et j'ai pas tout compris mais j'ai beaucoup ris merci merci et à bientôt j'espère bisous bisous bisous

Valerie
dim 20/03/2022 - 15:17

Waouh, réserver tant de mois à l’avance et payer ce prix là pour ce spectacle : quelle déception… Pourtant j’étais fan. Bon, on aime ou on n’aime pas, mais ce que je ne pardonne pas, c’est que cela ne fasse pas rire. Ni réfléchir d’ailleurs.
Je pense que le gros problème de ce spectacle, c’est le texte. Dommage

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
L’autre
De
Sybille de Montigny
Seul en scène
Voir les gens
De
Baptiste Lecaplain et Florent Bernard