Premier amour

Une adaptation réussie et la meilleure façon de découvrir l’œuvre de Beckett
De
Samuel Beckett
Durée : 1h15
Avec
Dominique Valadié
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

La Scala
13 boulevard de Strasbourg
75010
Paris
01 40 03 44 30
Du 22 mars au 19 avril, les mardi et mercredi à 19h30, jeudi à 21h30, vendredi 7 et 14 avril à 19h30, samedi 8 et 15 avril à 19h30

Thème

  • Premier amour est à l’origine une nouvelle, qui relate à la première personne la rencontre entre une prostituée et un homme déclassé et la liaison qui en découle.
  • Elle expose les ruminations de ce personnage qui a l'habitude de ne jamais quitter sa chambre. Qu'on le laisse tranquille, qu'on lui porte ses repas, c'est tout ce qu'il veut. Après le décès de son père, il doit quitter la maison familiale. La journée, il est occupé à chercher les distributions de repas. Le soir, il s'allonge sur un banc, loin de tous. Il est tranquille, bien, personne le dérange, jusqu'au jour où une femme lui dit vouloir s'asseoir sur le banc …
  • Commence alors une nouvelle aventure …

Points forts

  • Ce n’est pas une pièce de théâtre mais une nouvelle à la première personne, largement autobiographique.
  • Beckett joue de différents registres de la langue, qu’il semble découvrir et s’amuser de son étrangeté.
  • On retrouve dans le texte de Premier amour tous les thèmes chers à Samuel Beckett : la difficulté de communiquer, la solitude, la difficulté d’aimer, les mots qu’il faut trouver pour le dire …
  • Premier amour est l’un des premiers textes de l’auteur, écrit directement en français – par la suite, il continuera à écrire la plus grande partie de son œuvre dans la langue de Molière. La pièce est tour à tour drôle, grinçante et désespérée ; elle explore la vision du monde de l’auteur.
  • La mise en scène est minimaliste, comme l’avait voulu l’auteur et Jérôme Lindon, son éditeur au Editions de Minuit et également son exécuteur testamentaire. Une chaise, un chapeau, une veste … et l’immense talent de Dominique Valadié, qui incarne le texte avec une puissance empreinte de douceur. Elle semble le découvrir avec nous, presque surprise des mots qui sortent de la bouche comme par magie. Les variations de sa voix expriment parfaitement les sentiments, souvent contradictoires, qui jaillissent à tout moment. Du grand art !
  • La pièce a enfin le mérite, ce qui n’est pas toujours le cas chez Beckett, d’être très « accessible » pour tous.

Quelques réserves

Pas de réserve.

Encore un mot...

  • Beckett est à l'honneur en ce moment dans différents théâtres parisiens :

Une phrase

  • "Quand elles ne savent plus quoi faire, elles se déshabillent, et c'est sans doute ce qu'elles ont de mieux à faire."

L'auteur

  • Samuel Beckett est né en 1906 à Dublin, et mort à Paris en 1989.
  • Ecrivain (Molloy, Malone meurt, L’innommable …) et poète, c’est pour son œuvre théâtrale qu’il est le plus connu, avec des pièces comme En attendant Godot, qui est l’un des sommets du théâtre de l’absurde.
  • Son œuvre, austère et minimaliste reflète un profond pessimisme face à la condition humaine.
  • Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1969 pour « son œuvre, qui à travers un renouvellement des formes du roman et du théâtre, prend son élévation dans la destitution de l’homme moderne ».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Violet
De
Nordine Ganso
Seul en scène
Monsieur Motobécane
De
De Bernard Crombey, d’après Le ravisseur de Paul Savatier