Sélectionné, l’incroyable destin du nageur d’Auschwitz, Alfred Nakache

Notre médaille d’or de la semaine
De
Marc Elya
Durée : 1h15
Mise en scène
Steve Suissa
Avec
Amir Haddad
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Edouard VII
10 place Edouard VII
75009
Paris
01 47 42 5 92
Jusqu’au 1er juin à 19h ou 20h en semaine (consulter le site du théâtre) et à 17h le dimanche

Thème

  • Ce destin incroyable est une histoire vraie, celle d’Alfred Nakache, gamin né à Constantine en Afrique du Nord, qui devient un nageur d’exception, jusqu’à participer aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936.
  • De confession juive, il est arrêté par les Allemands avec sa femme et sa fille et interné au camp de concentration d’Auschwitz en 1944. Un moment annoncé mort, Il sera le seul à en revenir, en piteux état
  • Je ne vous raconte pas la suite, Amir Haddad le fera mieux que moi avec les mots justes et avec une incroyable émotion.

Points forts

  • Trois années de recherche ont été nécessaires à Marc Elya pour réunir les sources qui lui ont permis d’écrire ce texte magnifique : archives, presse de l’époque, témoignages de la famille, il a rassemblé la matière pour reconstituer cette histoire qui parle de courage, d’amitié, de renaissance et d’exploits sportifs.
  • Le texte est d’une grande simplicité, qui en fait rejaillir l’authenticité et la puissance d’évocation. Pas d’effet superflu ni de grandes phrases, l’histoire est racontée avec un mélange de clarté et d’humilité.
  • Amir Haddad, dont c’est la première expérience de comédien, au théâtre qui plus est, apporte les qualités qui l’on révélées lors de The Voice : sincérité, détermination, générosité, charisme … 
  • La mise en scène est aussi discrète que l’écriture : pas de fioriture mais l’acteur au centre du dispositif, seul en scène, avec la force de sa conviction et son jeu puissant mais extrêmement dépouillé.

Quelques réserves

Aucune réserve, ce court spectacle (1h15) est vrai petit bijou.

Encore un mot...

  • À la fin de la pièce s’est passé quelque chose que je n’avais jamais vécu au théâtre : D’un même élan – et bien évidemment sans s’être concerté (ce n’était pas une Générale mais une représentation publique) – TOUT le public s’est levé pour acclamer le comédien.
  • Ce geste soudain et spontané rendait hommage, dans un même élan à la performance d’Amir et à l’incroyable histoire du nageur d’Auschwitz, Alfred Nakache.

Une phrase

(en arrivant à Auschwitz)
« Deux colonnes se créent, une pour les femmes, une pour les hommes. Impossible de savoir quel est le bon côté pour le moment.
- Vous êtes Nakache ?
Oui, je suis un nageur … Ma femme et ma fille sont là-bas …
Tais-toi !
Ce soir-là c’était le bon côté de ce qu’on appellera plus tard la Judenramp d‘Auschwitz Birkenau. ».

L'auteur

  • Marc Elya est un écrivain français, né en 1976 en région parisienne. Travaillant dans la communication et la publicité, il s'est ensuite fait connaitre comme que parolier en collaborant avec de nombreux artistes de chanson française tels que Pascal Obispo et Daniel Levi.
  • En 2018, il publie son premier roman, Paire de Dames. Sélectionné, L’incroyable destin du nageur d’Auschwitz, Alfred Nakache, est sa première pièce, fruit de trois années de travail avec Amir Haddad et Steve Suissa le metteur en scène.

Commentaires

Ouli
mar 31/05/2022 - 21:51

Exceptionnel touchant
A voir absolument

Eric
jeu 02/06/2022 - 17:33

Très touchant et sublime.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
L’oral et hardi
De
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé