Chroniques festivalières d'Avignon - 14 juillet

Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Et aussi


MARDI A MONOPRIX - d’Emmanuel Darley _ En alternance avec “Qui va là ?” du même Auteur
Mise en scène : Collectif Ah Le Zèbre !

Avec : Thierry de Pina

LE B.A THEATRE - 10H

Chaque mardi, Marie-Pierre se rend chez son père veuf depuis peu. Elle lui rend service, fait ceci cela, la poussière et tout, et l’accompagne à Monoprix pour faire ses courses. Cela chuchote, cela murmure ... Avant, il y a de ça du temps, Marie-Pierre, son nom c’était Jean-Pierre.

Un parcours sensible délicatement interprété par Thierry Pina. Un être à fleur de cœur qui ne demande qu’à être aimé. Un hymne à la tolérance qui résonne fort dans notre société qui a tendance à se replier sur elle-même. Tout en sobriété et générosité, laissez-vous porter par cet oiseau blessé et offrez-lui la branche d’une écoute attentive et bienveillante.

Recommandation : 3 coeurs

 

AGATHE ROYALE - de Jean-Benoît Patricot
Mise en scène : Christophe Lidon

Avec : Catherine Jacob, Brice Hillairet

THEATRE DES GEMEAUX - 14H55

Toute représentation est unique et celle-ci sera exceptionnelle !
Avec Agathe Royale, grande diva du Théâtre, rien ne se passe comme on l’attend.
Ce soir, la coupe est pleine, et c’est sans filtre et avec un humour décapant que la célèbre comédienne va nous dévoiler la face cachée de son monde. Mais déclenchée par la sincérité des confidences, l’émotion est là aussi. La voici qui démolit le fameux “quatrième mur”, celui qui la séparait de la vie réelle ... La nôtre.

Royale, elle l’est dans ce texte écrit à sa mesure ou à sa démesure, selon ce que vous voudrez. Catherine Jacob promène allègrement son personnage entre excès et franchise abrupte en incarnant cette reine du théâtre un peu désabusée et usée par des codes dont elle ne veut plus subir le diktat. Partir avant qu’on vous oublie, accepter la gloire de l’éphémère pour appréhender une seconde vie plus près de sa nature. Comment l’artiste vit-il cette existence de papillon capté un temps par la lumière ? Jusqu’où peut-il goûter au chant des sirènes de la célébrité ? Accompagné du délicieux Brice Hillairet pour partenaire, ce couple provisoire à la scène, engendré par une fascination, va peu à peu feuilleter le livre d’or du théâtre pour entrouvrir au public le rideau de scène et la lumière des coulisses de cet art de l’illusion.

Jean-Benoît Patricot tout en ironie et tendresse se fait guide de ce monde clair-obcur de la scène sous la pâte d’un Christophe Lidon élégant dans sa mise en scène et sa sobriété de direction de comédiens. « Le théâtre vous ne savez pas ce que c’est ? » … Venez le découvrir.

Recommandation : 3 coeurs

 

LES TEMERAIRES - de Julien Delpech, Alexandre Foulon
Mise en scène : Charlotte Matzneff

Avec : Romain Lagarde, Stéphane Dauch, Sandrine Seubille, Barbara Lamballais, Armance Galpin, Antoine Guiraud, Thibault Sommain

THEATRE DES GEMEAUX - 17H05

1894, l’Affaire Dreyfus divise la France.
En plein succès littéraire, Zola enquête sur le cas Dreyfus. Depuis son studio de cinéma, Méliès, lui, s’engage à dénoncer un mensonge d’État. Malgré les menaces et soutenus par leurs femmes, l’un écrit l’article le plus connu de l’histoire, l’autre réalise le premier film censuré au monde.
Fausses rumeurs et antisémitisme n’arrêtent pas ces Téméraires, qui, armés de leur courage et d’un sens du devoir hors du commun, font éclater la vérité.

Dans une mise en scène soutenue, alerte de Charlotte Matzneff, nous entrons dans la folie de l’affaire Dreyfus qui déchira la France de la fin du XIXème siècle. Romain Lagarde incarne un Zola puissant, tonitruant, qui entraîne toute cette troupe qui l’entoure dans un texte généreux, didactique, qui exalte l’audace, la force et le courage de l’engagement. Elle ouvre également les portes parfois méconnues de l’intimité de l’auteur des Rougon-Macquart et fait découvrir au public la face moins connue de Georges Méliès qui fut un grand cinéaste audacieux dans ses propos. Une petite leçon d’histoire dans celle du combat pour la vérité.

Recommandation : 3 coeurs

 

HEDWIG AND THE ANGRY INCH  - de John Cameron Mitchell, Stephen Trask
Mise en scène : Dominique Guillo

Avec : Brice Hillairet, Anthéa Chauvière
Directeur musical : Raphaël Sanchez

THEATRE DU ROUGE GORGE - 21H

Créé Off Broadway en 1998 par John Cameron Mitchell. Ni un musical, ni un concert, ni un stand-up, ni une pièce de théâtre ... mais tout cela à la fois ! À travers ses chansons et ses confidences, HEDWIG, chanteuse rock transgenre est-allemande “ignorée au niveau international”, accompagnée de son choriste et mari Yitzhak et de son groupe “The Angry Inch”, raconte son parcours chaotique : son adolescence de mauvais garçon à Berlin-Est, sa fascination pour le rock et son envie de liberté, sa transformation en Hedwig ... Ni homme ni femme, entre humour queer et confidences trash, HEDWIG bouscule tous les codes de la bienséance, et raconte surtout l’histoire de son premier amour ...

Quel étonnant spectacle ! Inclassable tant il relève à la fois du théâtre, de la comédie musicale ou du concert … Mais quelle magnifique interprétation de Brice Hillairet ! Comédien-chanteur-interprète caméléon de cette bouleversante histoire d’Hedwig dans cette tragédie-musicale aux accents résolument rock et punk. On découvre une puissance de jeu, un magnétisme en meneur de jeu et une voix percutante. S(on)a partenaire nous éblouit d’un timbre rare et la mise en scène tout en excès décadents et déchirants nous emporte dès l’ouverture. L’adaptation est remarquable et la direction musicale de Raphaël Sanchez est d’une maestria que Broadway ne lui renierait pas. C’est trash, c’est résolument queer, profondément humain et si, « pour réussir dans la vie il faut toujours laisser un petit bout de soi », cet hymne à l’amour d’Hedwig envoie promener conventions et bien-pensance par-dessus les moulins. Laissez-vous déchirer, emporter, ravager dans une soirée puissante et rare dans le paysage du festival !

Recommandation : 4 coeurs

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Kids
De
Fabrice Melquiot