COEUR OUVERT

Un spectacle qui touche le cœur !
De
Claude Cohen
Dates : à partir du 8 septembre 2021
Du 08 septembre au 13 novembre 2021, du mercredi au samedi à 21h15
Puis du 17 novembre au 29 décembre 2021, les mercredis à 21h15
Puis du 03 au 15 janvier 2022, du lundi au samedi à 21h15
Puis les 17, 18, 24 et 25 janvier 2022, les lundis et mardis à 21h15
Supplémentaires : les jeudis 23 et 30 décembre 2021 à 21h15
Mise en scène
Yvon Martin
Avec
Marc Brunet et Bruno Paviot
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

THEATRE ESSAION
6 rue Pierre au lard
75004
Paris
01 42 78 46 42

Thème

Un père et son fils vont se confronter, se retrouver, se dévoiler pendant cette nuit d’orage qui écrase l’atmosphère. Un demi-dieu et un homme de Dieu vont échanger sur la valeur de la vie. Lui c’est Christiaan Barnard, le chirurgien-pionner de la transplantation cardiaque, l’autre, c’est son père un pasteur intransigeant

Points forts

Beau sujet de réflexion

Deux comédiens formidables forment un superbe duo dans lequel ils se donnent avec une grande générosité de jeu.

Quelques réserves

Parfois un peu manichéen

Encore un mot...

Qu’est-ce que l’immortalité et qu’en espère-t-on ? Rationnel contre spirituel s’affrontent, pragmatisme et humanité contre foi et résilience. 

Claude Cohen dans sa précédente pièce « Qui es-tu Fritz Haber ? » nous avait déjà bouleversés par sa plume incisive.

Mais nous, à la lueur du progrès scientifique et médical d’aujourd’hui, vers quoi penchons-nous ? Quelles valeurs l’emportent sur le choix de la vie ?

Je vous engage à venir y réfléchir avec eux.

Une phrase

« Tu veux savoir quelle est la différence entre la vie et la mort ? Elle n’est que de 21 pas ! Oui ! Il m’a fallu 21 pas, pour aller de la table d’opération de Denise Darvall, où j’ai pris son cœur, à celle de Louis Washkansky. 21 pas pour donner la vie !

La mort ne sera plus définie comme l’arrêt du cœur, mais bien par celle du cerveau.

Tu ne m’enlèveras pas de l’idée, qu’il y a, dans le cœur, quelque chose d’indéfinissable, de profond et qu’il concentre tout le mystère de l’amour. 

Tu n’as pas réussi à donner l’immortalité à ce pauvre homme, mais toi tu viens de l’acquérir par ton geste. Tu as réussi, Chris ! Tu es devenu immortel ! Tout ceci n’est que pure folie, orgueil, démesure. Crois-tu qu’une vie immortelle rendrait l’homme plus heureux et plus accompli ? »

L'auteur

Il a commencé comme anesthésiste-réanimateur avant de s’adonner à sa passion pour le théâtre depuis une quinzaine d’années. Il est l’auteur de plusieurs pièces et sketchs de café-théâtre. Il a reçu le Grand Prix du Théâtre 2010 pour son succès précédent qui s’était joué au Petit Hébertot : « Qui es-tu Fritz Haber » mis en scène par Xavier Lemaire.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.