Cookie

Une étoile de feu incandescente
De
Cookie Mueller
DUREE : 1H20
Mise en scène
Justine Heynemann
Avec
Eléonore Arnaud et Valérian Béhar-Bonnet en alternance avec James Borniche
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre de la Huchette
23 rue de la Huchette
75005
Paris
01.43.26.38.99
Du 8 décembre 2023 au 16 mars 2024 Du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 18h

Thème

  • Cookie Mueller, personnage improbable au destin fantastiquement extra-ordinaire, est tout à la fois actrice underground, gogo danseuse, autrice, etc… la liste est longue.
  • Sa vie est un immense road-movie pour cette “hippie punk“, mais glamour. Une vie riche en excès, mais aussi en don de soi, en amour, toujours sur le fil de la vie, au bord de tout.

Points forts

  • La découverte d’un personnage hors norme, d’une femme libre : Cookie est vraiment une étoile filante au firmament de la société américaine, icône au destin fort et tragique. Elle fut la muse de John Waters et de Nan Godin
  • Pour l’incarner, Eléonore Arnaud – interprète, comédienne et chanteuse exceptionnelle - délivre une interprétation qui nous restitue une femme authentique et puissante, déterminée à tout affronter sans retenue. C’est une performance éblouissante d’authenticité, qui nous fait entrer dans cet univers si particulier de cette figure psychédélique au destin invraisemblable.
  • Cookie est vraiment un témoignage poignant d’une vie excessive, brûlante de toutes les passions : une héroïne de la mythologie d’un XXeme siècle fantasmagorique. Personnage attachant, déchirant, excessif, mais terriblement vivante qui, malgré son destin tragique, transcende sa vie dans un parcours tantôt déjanté, tantôt glamour.
  • Ce spectacle aux ponctuations musicales variées est accompagné par un Valérian Béhar-Bonnet comédien polymorphe et merveilleux chanteur, qui incarne les autres personnages en caméléon facétieux.

Quelques réserves

  • Aucun, tant la surprise est grande de la découverte d’un tel personnage !

Encore un mot...

  • Quel personnage incroyable que cette Cookie Mueller, et comme Eléonore Arnaud  a su l’incarner si magnifiquement !
  • Ce spectacle est un régal de fraîcheur et de punk, un coup de fouet, un coup de boost : un spectacle à ne pas manquer, dont on sort gonflé à bloc d’amour et d’énergie, de vie tout simplement.

Une phrase

Cookie :

« Je me présente, je m’appelle Cookie Mueller. On m’a surnommée Cookie avant même que j’apprenne à marcher. L’essentiel de ce que je sais, je l’ai appris en voyageant…
[…] 
Madonna a complètement pompé mon look… Comme ça, c’est dit !
[…]
Je sais que le paradis existe quelque part. Quand je l’aurais trouvé quelque part, tu seras la toute première à qui j’enverrai une carte postale avec une description des lieux et un plan pour y arriver. »

L'auteur

  • Actrice, performeuse, critique d’art  et auteure, Cookie Mueller fut l’égérie de l’avant-garde culturelle nord-américaine des années 1970-80. Elle se met à l'écriture à l’âge de 11 ans et rejoint le mouvement hippie dès son entrée au lycée. À Provincetown, elle fait la connaissance de Sharon Niesp, sa compagne pendant de longues années, et d'Earl Devries, un danseur local rencontré au Piggy's, la discothèque de la ville, et qui deviendra le géniteur de son fils Max. 
  • Malgré l’arrivée de son enfant, elle ne changera rien à ses habitudes de consommation de cocaïne. En 1969, Cookie rencontre le réalisateur américain John Waters lors de la première de son film Mondo Trasho. Spécialiste de la transgression cinématographie, Waters dirigera l’actrice dans quatre films.
  • Cookie deviendra proche de la photographe américaine Nan Goldin. À New York, elle est qualifiée de "diva de l'underground", et fréquente Klaus Nomi, Jim Morrison, Jimi Hendrix, Patti Smith, Blondie….En 1986, elle épouse l'artiste et créateur de bijoux italien Vittorio Scarpati, rencontré à Positano. Celui-ci décède en 1989 des suites du sida. Atteinte également du sida, Cookie Miller s'éteint d'une pneumonie le 10 novembre 1989. Son œuvre la plus célèbre au titre évocateur s’intitule Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
WELFARE
De
Julie Deliquet – D’après le film documentaire (1973) de Frederick Wiseman